PAROLES

Étrangère à moi-même, même mes silences font trop de bruit
Matin mon cœur balance entre le Jack et l’eau de vie
J’annonce des turbulences en provenance de mon esprit
N’appelle pas l’ambulance en vrai j’ai juste besoin d’un psy
Dans les couloirs je divague, je ne trouve pas ma came
V’la le temps qui m’assaille, j’ai la nausée je rends l’âme

Amstramgram, milli, milli, milligramme
Amstramgram, milli, milli, milligramme
Milli, milli, milli, milli, milli, milligramme
Milli, milli, milli, milli, milli, milligramme

C’est un ovni soudain comme invité ma propre tête
Migraine des lendemains fout le camp, ici ce n’est plus la fête
Mes mots sont des menottes, mes souvenirs la camisole
Cloîtrée comme dans une grotte, est-ce que c’est ça devenir folle
Un enfer récurant, dans mon corps défaillant
Je recherche un pansement, mon spleen omniprésent

Amstramgram, milli, milli, milligramme
Amstramgram, milli, milli, milligramme
Milli, milli, milli, milli, milli, milligramme
Milli, milli, milli, milli, milli, milligramme

Give me some pills, give me some pills
Give me some pills I hope that they can kill my feels
Give me some pills, give me some pills
Give me some pills I hope that they can kill my feels

Amstramgram, milli, milli, milligramme
Amstramgram, milli, milli, milligramme
Milli, milli, milli, milli, milli, milligramme
Milli, milli, milli, milli, milli, milligramme »

PARTAGER

    PUBLICITE

    VIDEO