BBJTM Lyrics - ICO — Paroles de Chansons

PAROLES

[Intro]
Elle me demande si j’pense à elle (à elle, icosqua)
Elle me demande si j’pense à elle (à elle)

[Refrain]
Elle me demande si j’pense à elle (à elle), bien sûr que j’pense à elle (à elle)
Mais j’pense aussi à sa mère et à sa sœur, qu’est-ce qu’elles sont fraîches, han (icosqua)
Mais bien sûr, ça, j’vais pas lui dire, nan
J’vais m’contenter d’lui dire : “Bébé, je t’aime”
Mais pour l’instant, ferme juste ta gueule, fais un lap dance
Les SMS, c’est pas la peine, j’te monte en neige comme béchamel
Cassage de couilles : t’as l’prix Nobel, tu m’as soûlé comme Heineken
Nos quarante semaines d’quarantaine, cœur en, cœur en, cœur en peine

[Couplet 1]
Elle masse le dos, elle masse les pieds pourtant, j’ai pas d’Audemars Piguet
Poto, j’ai tellement d’flow : on m’appelle “ICO robinet”
ICO dans l’rap français, c’est comme Neymar au PSG
T’es un petit caillou, j’suis les Pyrénées
T’es un petit saumon, j’suis un piranha, ah
Bébé, y a qu’une seule règle : m’appelle pas quand t’as tes règles (han)
Avant, je jouais à la marelle, aujourd’hui, je joue sur vos mères (elle me demande)
Bébé, y a qu’une seule règle : m’appelle pas quand t’as tes règles (si j’pense à elle)
Avant, je jouais à la marelle, aujourd’hui, je joue sur vos mères

[Refrain]
Elle me demande si j’pense à elle (à elle), bien sûr que j’pense à elle (à elle)
Mais j’pense aussi à sa mère et à sa sœur, qu’est-ce qu’elles sont fraîches, han
Mais bien sûr, ça, j’vais pas lui dire, nan
J’vais m’contenter d’lui dire : “Bébé, je t’aime”
Mais pour l’instant, ferme juste ta gueule, fais un lap dance
Les SMS, c’est pas la peine, j’te monte en neige comme béchamel
Cassage de couilles : t’as l’prix Nobel, tu m’as soûlé comme Heineken
Nos quarante semaines d’quarantaine, cœur en, cœur en, cœur en peine

[Couplet 2]
Petit week-end à deux, all-in à Marrakech, ah (Marrakech)
J’ai la queue en feu, elle m’appelle “Salamèche”, han (Sala-Salamèche)
Sur la fenêtre de la bre-cham, elle écrit “SOS”, han (SO-SOS)
Poto, même en Supreme, t’as l’flow d’un SDF, han
Tu te demandes pourquoi j’parle jamais de la tess (bin-bin-binks)
C’est parce que j’viens pas de la tess, han (bin-bin-binks)
J’faisais déjà des freestyles de ouf à la crèche
Vingt ans plus tard, j’remplis Cigale, l’AB, l’UBU, l’Aéronef, han, han
Donc arrêtez d’nous demander si on pense à vous (pense à vous)
On va mentir à tous les coups, eh
Elle me demande si j’pense à elle mais j’pensais à sa mère
Elle me demande si j’pense à elle (à elle)

[Refrain]
Elle me demande si j’pense à elle (à elle), bien sûr que j’pense à elle (à elle)
Mais j’pense aussi à sa mère et à sa sœur, qu’est-ce qu’elles sont fraîches, han
Mais bien sûr, ça, j’vais pas lui dire, nan
J’vais m’contenter d’lui dire : “Bébé, je t’aime”
Mais pour l’instant, ferme juste ta gueule, fais un lap dance
Les SMS, c’est pas la peine, j’te monte en neige comme béchamel
Cassage de couilles : t’as l’prix Nobel, tu m’as soûlé comme Heineken
Nos quarante semaines d’quarantaine, cœur en, cœur en, cœur en peine
Elle me demande si j’pense à elle (à elle), bien sûr que j’pense à elle (à elle)
Mais j’pense aussi à sa mère et à sa sœur, qu’est-ce qu’elles sont fraîches, han
Mais bien sûr, ça, j’vais pas lui dire, nan
J’vais m’contenter d’lui dire : “Bébé, je t’aime”
Mais pour l’instant, ferme juste ta gueule, fais un lap dance
Les SMS, c’est pas la peine, j’te monte en neige comme béchamel
Cassage de couilles : t’as l’prix Nobel, tu m’as soûlé comme Heineken
Nos quarante semaines d’quarantaine, cœur en, cœur en, cœur en peine

PARTAGER

PUBLICITE