Bénéfice journalier Lyrics - Nahir — Paroles de Chansons

PAROLES

[Intro]
Hi, hi, hi, hi, hi
Oh my god
C’est moi

[Refrain]
Bénéfice journalier, bénéfice journalier (ouh)
En repeat, on fait pas d’pause (pchh), en repeat, on fait pas d’pause (pah)
Kilogrammes détaillés (ouais), kilogrammes détaillés
Ça débite, remets la dose (pah), ça débite, remets la dose

[Couplet 1]
Vitesse progressive (ouh), coup d’frein, j’tape leurs têtes
Comme un trou d’boulette sur l’textile (chh), j’partirai plus jamais
C’est c’que j’me suis dit l’jour où j’pourrais quitter l’hazi (ouais)
22, prométhazine, fallait qu’j’perce avant d’prеndre du ferme (ouh)
On m’a dit : “Bеlek, le marathon peut provoquer des nausées” (ouh)
C’est vrai qu’j’ai pas l’cardio d’Usain Bolt mais moi aussi, j’cours après l’oseille
De Boboch jusqu’à Auber, j’ai l’choix d’faire quatre chemins, y en a pas qu’deux (hi, hi)
T’propose différents tarots, t’arrange ou t’arrose, ou c’est les deux
J’aime la priorité parce qu’y a qu’les putes qui aiment faire la queue (ouais)
J’ai que le doigt juste un peu, comme numéro 19, Götze
Enfermé dans la street comme à ry-Fleu, j’ai b’soin de casser tous les barreaux (pah)
Mets ta richesse sur l’carreau avant qu’la hess crie garde : “Fin d’jeu”

[Refrain]
Bénéfice journalier, bénéfice journalier (ouh)
En repeat, on fait pas d’pause (pchh), en repeat, on fait pas d’pause (pah)
Kilogrammes détaillés (ouais), kilogrammes détaillés
Ça débite, remets la dose (pah), ça débite, remets la dose (ouais)

[Post-refrain]
Coke, shit, j’dérive (j’dérive), j’tourne, j’fais l’tour de Bériz (ouais)
C’est pas les keufs quand ça toque (nan) à toutes les portes du périph’ (ouh)
Coke, shit, j’dérive (mmh), j’tourne, j’fais l’tour de Bériz (ah)
C’est pas les keufs quand ça toque (hi, hi) à toutes les portes du périph’ (ouh)

[Couplet 2]
C’qu’il y a, on l’prend (ouais), j’demande pas c’qui est légal (ok)
Marsiglia (pah), j’vends jusqu’à Châtelet-Les Halles (ok)
Quand ça sent l’biff, on est à-l (ouais), défilé d’cricks, on est à-l (oh)
Charognard connaîtra jamais bénéfice net idéal (ouh oui)
J’suis rodave tah Telegram, c’est pas du sucre dans l’plastique, c’est des grammes
Hein, même dans c’taff, j’suis galant, j’visser toujours en premier les dames (hi, hi)
Am, stram, gram, choléra, des shlags s’piquent jusqu’à c’qu’mettent dans les vapes (ah)
Sans état d’âme dans le teum-teum, j’arrive souvent à rallier les DOM-TOM et Amsterdam
Skalape minimum sinon tu passes as-p (ah), rajoute un zéro, j’irais jusqu’en Alaska
Y a d’la pasta, j’passe le péage, la yaska j’calle pour arrêter c’train d’vie instable (ouh)
Bénéfice dans l’coffiu, surveillera même dans tous les envieux qu’il y a
Quand j’excelle, ils croient qu’j’ai un marabout, c’est plus une douche froid, c’coup-ci, c’est une Rukia (ouh oui), ok

[Refrain]
Bénéfice journalier, bénéfice journalier (ouh)
En repeat, on fait pas d’pause (pchh), en repeat, on fait pas d’pause (pah)
Kilogrammes détaillés (ouais), kilogrammes détaillés
Ça débite, remets la dose (pah), ça débite, remets la dose (ouais)

[Post-refrain]
Coke, shit, j’dérive (j’dérive), j’tourne, j’fais l’tour de Bériz (ouais)
C’est pas les keufs quand ça toque (nan) à toutes les portes du périph’ (ouh)
Coke, shit, j’dérive, j’tourne, j’fais l’tour de Bériz (ah)
C’est pas les keufs quand ça toque (hi, hi) à toutes les portes du périph’

PARTAGER

PUBLICITE