Booska Peinture Lyrics - Frenetik — Paroles de Chansons

PAROLES

[Intro]
Oh my god, Twinsmatic
J’en ai vu de toutes les couleurs

[Couplet 1]
J’en ai vu de toutes les couleurs avant d’passer sur Colors mais ça, très peu le savent
Pas peur de la douleur, dehors, j’ai vu s’briser des colonnes mais ça aussi très peu le savent
Mode furtif rechargé, sur moi, plus que quatre g’, j’suis à l’étranger, bébé, j’ai plus d’4G
Rappelle plus tard, une fois qu’j’ai touché l’cachet, j’reviens pour trancher donc dis-leur de s’cacher
Beaucoup de haine car quand tout est radieux, les cœurs se remplissent de paroles diffamatrices
Toujours le même, vaillant comme G.O et Ra2 et ça, d’puis bien avant la matrice
Beaucoup de peine, tout va mal même quand tout va mieux, la vie est déstructice et la mort est formatrice
Elengi Ya Trafic, Jeunes Boss aka, la vague est formatrice
Déjà prêt pour la guerre, donc soldat du 1140 a préparé la phalange
Dès qu’la misère appelle, la noche, on sort faire couler l’sang entre nos phalanges
Les loups vendent la neige, le regard froid, le trafic s’étend comme une avalanche
Ganja (ganja), j’ai pesé l’pour et l’contre et j’ai démasqué toutes ces balances
Par le silence, j’réponds aux imbéciles, par l’insolence, j’réponds aux indécis
À chaque couplet, ma rancœur se dessine donc souvent, j’ai volé parce qu’on n’m’a pas fait signe (shu)
J’ai tout donné à des coupables et j’ai tout pris à des innocents
Ils peuvent fermer les yeux et faire genre qu’ils n’écoutent pas mais au fond, je sais qu’ils le sentent
[?] nous fait réagir à chaud donc les embrouilles dans nos rues laissent des cocards
Bruxelles Nord, tu connais la zone, plus l’temps d’calculer tous ces tocards
Ils font pitié, on fait du seille-o, le cœur est cellophané donc c’est trop tard
Et que Dieu soit loué car le business nous a rendus beau gars
Embrouilles, bécane, rancœur, brolique, gamos, moteur hydraulique
Booska Peinture comme brolique, les opposés s’attirent car l’inverse est ironique
Coincé au quartier, ça fait plus d’une heure, on les prend par surprise comme une tumeur
Au fond, je sais qu’ils ont eu peur ; j’ai pris mon pied, ensuite, j’ai pris un Uber

[Pont]
Si y a quelque chose à faire, vas-y, fais-le
J’sais plus qui sont les traîtres, ils sont vés-le, han
Si y a quelque chose à faire, vas-y, fais-le (eh, eh, eh)
Oh my god, Twinsmatic

[Couplet 2]
Elengi Ya Trafic, sur l’terrain comme Salah, les gens sont mauvais, ils disent même plus bsaha
J’viens avec charisme et j’repars avec Sarah, ils viennent nous coller quand ça parle de ksara
Devant l’uniforme, on préfère détaler car si on s’fait avoir, c’est fichu
On avait l’cœur gros chaque fois qu’on d’vait détailler pour soigner nos plaies et nos blessures
Maman pensait qu’j’trouverais l’bonheur dans mes cahiers mais malheureusement, je l’ai déçue (ouh)
Pour faire de l’espèce, bébé, j’ai dû racailler car faut des fonds pour prendre le dessus
Vu qu’à trop donner d’coups d’main, tu finis comme Jamel, j’reste sur la défensive comme Christophe Jallet
Promis à ma daronne d’lui acheter un chalet, si j’pète le gros lot, ils m’reverront jamais
Fais belek dans nos rues, ça va vite, suffit d’un seul coup d’tête pour que tout soit tout noir
Dans les moindres recoins, ça trafique car avoir de l’oseille, c’est posséder l’pouvoir
Même quand j’allais en cours, j’étais vif, moi, j’faisais tourner la ppe-f’ dans les couloirs
Elle est dans mes DM depuis “Vide” mais je sais qu’elle me kiffe depuis “Trou noir”
Je voulais faire partie de ceux qui restent longtemps, j’ai volé, j’ai dealé, j’ai pas perdu mon temps
Tu connais la suite, les descentes se font pour des histoires de montants
Fume la [‘teille ?] comme si c’était la dernière et j’retourne dans mon zoo mettre des carottes
Beaucoup trop d’avance pour regarder derrière donc je salue les jaloux, les salopes
D’après les échos, ces gens veulent ma peau donc je sors le que-tru et j’leur fais un bisou
Sur le corner pour refaire la déco’, pourtant, on rêvait d’la carrière à Zizou
On peut faire c’qu’il faut et on rentre en Uber, la concu’, c’est d’l’eau donc on rentre comme dans du beurre
Jeunes Boss béni, au nom du Fils et du Père mais malgré ça, c’est dans l’vice qu’on s’est du-per

[Outro]
Hein
Ganja

PARTAGER

PUBLICITE