Boum Lyrics - Hatik — Paroles de Chansons

PAROLES

[Intro]
Boum, boum, boum, boum, boum, boum
Ouais ouais

[Couplet unique]
J’sais qu’jpeux canner sans sommation
Finir au sol gisant dans une marre de sang
J’montrais pas au ciel à colimasson
J’sais qu’j’vais pleuré d’regret pendant la descente
Pendant qu’le froid s’épendra dans mon corp
Et qu’la voix d’ma mère répondra dans mon crâne
Et qu’toute mes erreurs raisonneront dans mon cœur
Et qu’tout mes billets resteront dans mon sac
Y’aura plus personne pour me donner la main non
De toute façon j’ai jamais compter sur tout ces gadjo
T’es bien entouré quand tu gagne le course
Mais t’es solo quand tu perds
Et malgré l’amour que me porte deux, trois frères
Ouais de manière sincère, mais la lumière s’éteint toujours après l’concert
J’ai appris beaucoup mais s’était pas en cours
Viens pas m’faire la moral j’suis déjà bien au courant j’suis
Ouais j’suis conscient d’mes lacunes, j’connais bien mes démons c’est trop tard pour l’repentir une fois que t’es mort
J’sens mes pupilles qui s’dilate, un vent frais comme sur bateau d’pirate
Pour la souplesse du cœur y’a pas d’pilate
Faut faire la salade, suivre la Suna
J’imagine déjà les genoux d’ma daronne qui flanche et qui flanche et qui tombe sur le sol
Et mon daron qui sombre dans le silence
Et mon p’tit reuf qui noie sa peine en empilant du sale sur du sale
J’sens mon pouls qui ralentit, mes poumons sont comme écrasés, j’peux plus bougé comme si j’étais tazzer
La main gauche qui tremble et l’index entrain d’???
J’repense à tous ces truc que j’ai mis de côté juste pour faire d’la maille et pouvoir mettre de côté
Pour m’payé la vie qu’j’voulais ici bas, sans pensé à celle qui m’attendais de l’autre côté
J’ai la tête qui tourne c’est pas la codé’
Et mon sang coule même si j’suis coté
J’repense à comment j’ai deconné
En un rien de temps j’vais décoté
Pendant quelque temps j’serai écouté
Mais une fois qu’les larmes s’ront sèche, j’retournerai dans l’anonymat
Celui qu’j’ai tant fuis par le passé jusqu’au jours ou j’me suis rendu compte que c’étais le meilleur moyen de profiter d’la vida
Y’aura plus de Mélanie, plus de Saïde, plus d’Elie, de Serime, de Socrate, de Salif
Y’aura qu’la voix d’l’imam qu’j’ai trop mise en sourdine
Et putain sa mère dans les jambes j’ai des fourmis
Ouais
J’peux blâmé personne pour mes tords
J’peux juste assumé comme un homme
Mais la ou je vais il fais noir, et j’donnerai tout mon or juste pour changé mon sort
J’ai trop fais la guerre à mes anges au final c’est solo qu’j’me suis passé la corde
J’pensais pas partir de la sorte mais j’ai jamais voulu autant vivre qu’à présent
Donne moi juste une seconde pour changer
Juste une minute pour m’apaiser
Juste une heure pour pouvoir me ranger
Mais la mort ma d’ja fais son baisé
J’vais rejoindre tout ceux qu’j’ai admiré, la lumière blanche c’est pas un mirage
J’sais c’qu’y m’attend après le virage
J’passerai en bas pendant la virée
Et quand on vas faire les compte, j’vais chialé ma mère d’avoir trop fais le con, m’arracher les tripes pour éviter les flammes, me noyé dans l’eau pour évité le sable
J’sais qu’c’est la fin du movie, et p’tit à p’tit la salle c’est déjà vidé
Le regarde dans le vide c’est l’heure d’l’envole un dernier battement de cœur avant d’quitte la ville, avant d’quitter ce monde

[outro]
Et mon coeur qui fais boum et mes poumons qui s’ferme
Et mon coeur qui fais boum et mes yeux qui se ferme
(Et mon coeur qui fais boum)
Boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum, boum

PARTAGER

PUBLICITE