Booba - Caesar Palace feat. Diddy (Paroles) — Booba Lyrics

PAROLES

Fuck you, fuck la france, fuck Domenech c’est pas du rap de fils de khanez
Dévisagé, montré du doigt toute ma jeunesse
Mare d’toucher du bois, smith et wess pour toucher especes
Tes trop baleze, j’te met une balle s’tu fait du body building
92 izi dans le fucking building
Tu perd, I win
Chauve souris sur le projo, j’arrive
Prend le beat en levrette, trop de flow j’suis pour de vrai, sont pour de faux
Vien faire un tour sur la piste, dernière lambo, semi auto sur l’tourne disque

Je profite, avant que les porcs ne me congèlent, Je vis la nuit, car elle porte conseil
Treillis millitaire, place de concert, au poste j’prefere me taire, en s’qui me concerne
Je profite, avant que les porcs ne me congèlent, Je vis la nuit, car elle porte conseil Treillis militaire, place de concert, au poste j’prefere me taire, en s’qui me concerne

J’leurs met au fond d’la gorge, a deux doigts d’bégère
En mode Bruce Lee pompes sur deux doigts, pépère
Lunatic, c’est la zézère, je gère
J’fais pas la Guéguère, j’prends l’coffre et la caissière
J’achète pas Monclaire, c’est pas assez cheret#65279;
Si j’tai tué c’est qu’tu la chéchère, mon frère
Tes albums sont de belles merdes, de jolis cacas
Tu rap la couille qui pandouille, comme Nori Taka
Tous demasqués a long terme, B2oba fils du soleil, Des fils de lanternes
Grosse paires de pomme de terres, VIP a la banque de sperme
Le cul rempli de sheat, c’est comme sa que j’rentre de perm’
IZI

Je profite, avant que les porcs ne me congèlent, Je vis la nuit, car elle porte conseil
Treillis millitaire, place de concert, au poste j’prefere me taire, en s’qui me concerne
Je profite, avant que les porcs ne me congèlent, Je vis la nuit, car elle porte conseil Treillis militaire, place de concert, au poste j’prefere me taire, en s’qui me concerne

Casquettes Unkut, veste Adidas j’suis a little Avana, j’mange des quesadillas
J’me prepare pour le titre, au Caesar Palace
En cas de defaites sur le ring, J’ai géchar la Kalach
J’fais le (Hazalaza) comme Mazalaza, plus dans les faits divers, que dans l’casalaza
Le poids des mots, Le block des potos, Negro sur l’ter-ter comme Samuel Eto’o
Salade tomate oigion j’suis dans l’culture, normal sur n’me vois pas renoi, j’suis dans le futur
J’appuis sur la gachette, je ne parle pas, tu f’rais mieux de baisser la tete, j’arrive par le bas

Je profite, avant que les porcs ne me congèlent, Je vis la nuit, car elle porte conseil
Treillis millitaire, place de concert, au poste j’prefere me taire, en s’qui me concerne
Je profite, avant que les porcs ne me congèlent, Je vis la nuit, car elle porte conseil Treillis militaire, place de concert, au poste j’prefere me taire, en s’qui me concerne

PARTAGER

    PUBLICITE