PAROLES

Un slow, un homme, la lune et les étoiles
Et nous à écouter, on aime une fiancée
Et l’homme, ce traître, qui nous tend ses filets
Croit bien qu’il a gagné alors qu’en vérité

Ce n’est qu’un au revoir mes sœurs
Me voilà mariée
Ce n’est qu’un au revoir mes sœurs
À nous la liberté

Les chaussettes trouées ? Je les jette !
La cuisine ? On va au restaurant !
Surtout quand il invite ses parents
Et s’il n’est pas content…
Pas question, pas question que ça décoiffe

Mais l’homme, inquiet, se demande ce qu’on fait
Tous les après-midi, il veut des alibis
– Hier, j’étais chez les frères Renoma
J’ai acheté pour toi un pull-over extra !

Ce n’est qu’un au revoir mes sœurs
Me voilà mariée
Ce n’est qu’un au revoir mes sœurs
À nous la liberté

S’il a une nouvelle voiture ? J’aurai un nouveau manteau !
Moi aussi j’ai des notes de frais
Et je lui fait prendre une assurance vie
Et s’il n’est pas content…
Pas question, pas question que ça décoiffe

La soupe est tiède, le linge est mal lavé

Toujours à critiquer ! Il faudrait qu’on leur cède
Mais pas question. On peut leur refuser
Le repos du guerrier même s’ils l’ont mérité

Ce n’est qu’un au revoir mes sœurs
Me voilà mariée
Ce n’est qu’un au revoir mes sœurs
À nous la liberté

Les confidences sur l’oreiller ? Bonjour tristesse !
Il veut un enfant ? Moi je veux une bonne !
Et s’il n’est pas content…
Pas question, pas question que ça décoiffe

PARTAGER