Démons Lyrics - Dala — Paroles de Chansons

PAROLES

[Intro]
Piou, piou, piou, piou
Piou
LMM the king
Grr

[Couplet unique]
Eh, han, j’ai cassé mais transac’ à vélo, han, sans pote-ca, j’la fume à la mélo’, han
Ni salam, ni bonjour, ni hello (ah), low, low, c’est réel, frérot
C’qui va nous abattre, c’est le seille-o (pah), dans l’bât’ depuis l’époque de Ne-Yo (yes)
2.0.20, plus aucune pitié, j’envoie les haters à la salpêtrière (bang, bang)
J’voyais sonne-per, dans mes poches, j’avais R, les filles de joie charbonnent, c’est des filles d’ouvrières
Message aux videurs noirs africains, antillais, c’est vos reufs qui reviennеnt outiller
Belek, j’ai pillavе la kal3a entière, pardon pour la bagarre l’week-end dernier
J’combats mes démons comme si ils s’en iraient mais nan, plus j’écris du sale, plus ils restent
Comme si ils s’enivraient, une balle dans la tête : le message à livrer
Dur de savoir quel menteur à dit vrai, bâtard de politicard dur à piffrer
En vrai, t’as kiffé, hein ? T’as capté l’inspi’, c’est pas qu’du rap qu’il fait
Un briquet, une garrot, un teh, une feuille, j’découpe les prods, je leur donne c’qu’ils veulent
Complètement déf’ sous Skittles, j’vois flou comme le bon vieux Urkel Steven
Seulement pour ceux qui s’souviennent, ceux qu’ont mis la cagoule, qu’attendent que les sous viennent
Litrons dans la poussette (sale chien), quand on rentrait chez toi, prendre tout c’que tu possèdes
Gang, j’danserais les bras écartés, -tés, le jour où ça va péter l’quinté, -té
Toi, devant l’OPJ, t’as pookie, nique ta mère, t’es plus l’fraté (nan, nan)
J’pile sec, j’ai pas rétrogradé, quand j’la pine sec, elle veut plus regarder, -der (ah nan)
À vos marques, prêts ? Feu, partez, mais celui qui perd, il va rester par terre (bang, bang)
Obligé d’les ken avec précision (ouh), premier d’la classe sans révision
J’suis moins Heineken que vodka bison, j’prends pas toujours les bonnes décisions
J’ai plus que la vista, j’ai la vision, comme Spawn, j’ressors de l’explosion
Si j’libère mon côté schizo’ (woh), ils vont kleh, ils s’diront : “Guette les mes-ar qu’ils ont”
Enfant du désert, j’me passe du dessert, j’veux du gent-ar de tout-par comme Floyd Mayweather
La FDJ génère plus de gains que de pertes, cramé sur les lignes que la ligne je desserre
Fais pas d’nerveux-caca, arrête ton bleh, j’ai fumé des gros tagas avec ton père
Je déploie qu’la haine, nique ta mère le nerf, ils font les voyous, c’est du pareil au même
J’suis très aguerri comme Agüero, j’bicrave plus, j’paye ma conso’ comme un gweros
Grosse boule à zéro comme Ciro, j’voulais pas être rappeur quand j’étais gosse
Quand ça pue l’bédo, mets du déo’, oh, j’ai enfumé l’hall avec Véo, oh
Prochain film de tess, j’fais la BO, j’ai turave tous les jours parce que friday comme Dibo, oh

[Outro]
Je sais qu’tu fumes pas l’herbe, j’le sais très bien. Mais, j’vais t’faire planer aujourd’hui parce que t’es mon pote !

PARTAGER

PUBLICITE