Dernière fois Lyrics - Alonzo feat. Imen Es — Paroles de Chansons

PAROLES

[Intro : tag]
Yenn Beats

[Couplet 1 : Alonzo]
Regarde-moi, Imen, regarde-moi (regarde-moi)
Lis dans mon regard pour la dernière fois (lis dans mes yeux)
J’te l’avais dit, je laverais ton honneur (j’te l’avais dit)
Les flics me cherchent, j’vais m’arracher dans l’heure (j’prends la cavale)
Prends soin d’la famille, dis “au revoir” à mère (j’reviendrai pas)
J’assume c’que j’ai fait, plus de marche arrière (pas d’demi-tour)
Quand il te frappait, il faisait le fiеr (ce fatigué)
J’espère quе j’l’ai laissé six pieds sous terre (brah, brah, brah, brah)

[Pont 1 : Alonzo]
Le temps va me donner raison
C’était pas lui le bon, il t’aimait pas au final
C’était plus pareil à la maison
Tu le sais, tu le sais, j’pouvais pas vivre avec ça
Le temps va me donner raison
C’était pas lui le bon, il t’aimait pas au final
Et si j’ai cassé quelque chose
Désolé, désolé, désolé

[Refrain : Alonzo & Imen Es]
Tant pis, tant pis, tant pis
J’vais devoir vous quitter
Kassim, je t’en prie
J’hallucine, tu viens de me tuer

[Couplet 2 : Imen Es]
Toi, t’es fou, toi, t’es fou
Pour commencer, déjà, dis-moi il est où ? Il est où ?
Ose pas m’dire qu”tu l’as foutu dans un trou
J’pleure des larmes de sang pendant qu’toi, t’as son sang sur tes mains
Il allait ger-chan, il allait v’nir m’demander ma main
C’est mon homme, t’es là, j’sais pas quoi, tu me parles de la zone
Il m’battait, t’as réagi à chaud, ça t’a fait froid dans l’dos
J’te comprends, ta petite sœur était dans l’mal, han

[Pont 2 : Imen Es]
Kassim, c’était toi l’homme de la maison
Depuis que notre père a dû rejoindre les étoiles
Et tu peux finir en prison, tu le sais, tu le sais
Y a souvent des représailles
C’était toi l’homme de la maison
Depuis que notre père a dû rejoindre les étoiles
Oui, t’as cassé quelque chose, j’te l’avoue
Désolé, désolé

[Refrain : Alonzo & Imen Es]
Tant pis (tant pis), tant pis (tant pis), tant pis (tant pis)
J’vais devoir vous quitter
Kassim, je t’en prie
J’hallucine, tu viens de me tuer

[Outro : Alonzo & Imen Es]
Il te frappait, ma sœur, tu m’disais qu’c’est la dernière
Tu as vraiment cru qu’j’allais le laisser faire
Tu resteras mon frère, loin des yeux, près du cœur à vie
Il te frappait, ma sœur, tu m’disais qu’c’est la dernière
Tu as vraiment cru qu’j’allais le laisser faire
Tu resteras mon frère, loin des yeux, près du cœur à vie
Ciao Imen

PARTAGER

PUBLICITE