PAROLES

[Refrain]
J’suis en plein dans l’mille, ils sont à côté (Umh, eh, eh, eh, juste à côté)
Ils veulent rentrer, ils ont pas les codes (Umh, umh, umh, umh, pas les codes)
Sur l’toit du building, j’suis accoudé (Eh, eh, eh, eh, eh, j’vois les choses en grand)
Vue sur l’horizon et sur la côte (Eh, eh, eh, eh, eh, sur la côte)
Laisse-moi du time (Laisse-moi du time, ha-ha)
C’est plus long d’ter-mon’ sans passer sous la table (Sous la table)
J’monte à mains nues, j’ai pas d’gadget caché sous la capе (La cape)
J’écoute le projеt à deux cents trente sur l’A4, me cherche même pas sur la carte (Ok, ok)

[Couplet unique]
J’reste distant, force pas l’destin, si on doit s’voir, ça s’fera, reste cool (Cool)
J’cherche pas l’piston, j’forge le fiston à n’appeler qu’Dieu à sa rescousse (‘cousse)
Ça devient costaud, faut qu’j’reste constant même si tout ça m’casse les couilles (Couilles)
Ça m’repost et ça m’dit : « Pose, toi, sur l’son, tous, ils s’cassent le cou (Cou) »
J’enchaîne projet sur projet, j’ai aucun jour de congé d’posé
J’ai aucun jour de bronzette posé sur un transat à t’proposer
J’suis en cuisine, j’fais plus la plonge et j’ai plus aucune dette à éponger
Et, quand j’te parle des points qu’j’ai touchés, j’te parle pas d’point G
Toucher des chèques et de l’espèce, j’ai vu l’jeu, joue dans les espaces
J’suis un 10, j’envoie v’là les belles passes, j’fais un drible, j’entends v’là les messes basses
Et, dans les grands matchs, j’suis l’même, j’suis aussi détente qu’à l’entraînement (Yes)
Celui qui veut prendre ma place est l’bienvenu mais, avant ça, montrez-le-moi (C’est qui ?)
Faut qu’j’le briefe, qu’il sache qu’les meilleurs ont très peu ou pas d’amis (Ouais)
Qu’il sera toujours critiqué malgré les stat’, comme Cavani (Cavani)
Qu’il est mort s’il en dort pas la nuit, faut pas qu’ces conneries L’affaiblissent, vaut mieux des calomnies qu’les gens n’aient pas d’avis
Ouais, c’est des conneries d’galériens, boy, j’préfère en gole-ri, bats les reins
Tant qu’ils mangent leur bol de riz, pas le mien ; tant qu’ils mordent pas, j’me salis pas les mains
Ça a pas changé, on tolère pas les rats, donc ils colleront pas mes rangs
Ça m’regardait comme si j’valais rien, quelle erreur ; mes diamants, j’vais pas les rendre (Pas les rendre)
Dans ma soupe, j’mets les mêmes aliments ; ma team, c’est les mêmes éléments
Ça veut m’passer l’salam absolument, si seulement leur cinéma m’saoulait moins
Selon eux, j’ai toujours cent mille eu’ sous la main ; selon eux, j’gagnerais cent millions tous les mois
Selon eux, j’suis salement plus riche que l’roi Salomon ; selon moi, j’suis en plein dans l’mille

[Refrain]
Ils sont à côté (Umh, eh, eh, eh, juste à côté)
Ils veulent rentrer, ils ont pas les codes (Umh, umh, umh, umh, pas les codes)
Sur l’toit du building, j’suis accoudé (Eh, eh, eh, eh, eh, j’vois les choses en grand)
Vue sur l’horizon et sur la côte (Eh, eh, eh, eh, eh, sur la côte)
Laisse-moi du time (Laisse-moi du time, ha-ha)
C’est plus long d’ter-mon’ sans passer sous la table (Sous la table)
J’monte à mains nues, j’ai pas d’gadget caché sous la cape (La cape)
J’écoute le projet à deux cents trente sur l’A4, me cherche même pas sur la carte (Ok, ok)

PARTAGER

PUBLICITE