PAROLES

Yah ! Yah !
Eh yo FlowFlyzi
Yah !

J’connais pas l’rap français gros mais l’rap français me connait bien
Dis au physio’ d’fermer l’entrée, l’carré VIP, c’est pour les miens
Et ça rentre chez Goyard, Valentino, prends tout c’que tu veux
Pendant qu’les riches brûlent leur argent, les pauvres meurent à petit feu
Moi, c’est Gucci, Louis, Fouiny, sept-huit, Veni Vidi Vici
Aveuglement, poignet, Rolly, la gow me dit hola papi
La gow me dit hola papi, j’crois qu’elle tapine
L’rap au tapis, l’moitié truqué, hmm #BernardTapie
Toute la journée, j’fais du blé, j’ai v’là les pains
Millionnaire, pour percer j’ai pas eu à serrer toutes ces mains
Toi, t’as léché tous ces culs, bizarrement ta bouche sent le mien
Les clients, c’est comme les tchoins, tu veux qu’ils reviennent, serres-les bien
T’as prié, t’as fais des douaas pour qu’j’revienne avec ce flow
C’est Fouiny Babe, ça fait du rap, j’te laisse le zouk, le n’dombolo
Bouffer clito’, un poquito, souvenirs igo dans ma Clio
J’rêvais de kilos, venez pas me soulever si tôt hmm #Despacito (hahah)
J’traîne pas avec ces balances, ils font pas l’poids comme une anorexique sur une balance
J’appelle banquier, cent-mille en p’tites coupures pour les vacances
C’est bizarre mais pour prendre par derrière, il se fait des avances
Y a pas d’gangsters sur les réseaux sociaux, seulement des gars qu’ont du réseau
Connaît igo, ils ouvrent leurs bouches quand les condés viennent les ter-sau
Grosse différence entre Fouiny Baby et puis tous ces rappeurs
Ils veulent rentrer sur les playlists, moi, j’veux rentrer dans tous les cœurs
Méfies-toi des petits, l’argent monte à la tête
Hier, tu lui donnais du feu, il t’poucave pour une cigarette
Ça fait l’malin maintenant, avant j’t’aurais racketté dans l’train
Couplet fini j’laisse place au refrain, j’ai menti
Haut les mains, oh l’bâtard, ohh mehlich, au final, on les baise
Fous la corde au cou du peu-ra, pendant qu’j’fasse tomber la chaise
J’ai des étoiles plein les yeux, plein-plafond de ma voiture
J’achète c’que j’veux, mon biff à la banque me fait d’la progéniture
À l’époque, le rap c’était braqueur, arnaqueur, receleur
Aujourd’hui, c’est instagrameur, snapchateur et youtubeur
À Marseille, j’écoute les anciens, 3e Œil et Don Choa
Aujourd’hui, le game il parle chinois, #Konichiwa
Arrête de sniffer khoya car tu vas vite être sur la paille
Mates ces bijous à mon cou, j’ai froid, même en été je caille
J’suis qu’un putain d’arabe de plus, sur écoute, j’ai cassé ma puce
L’alcool, c’est de l’eau et de l’eau c’est un cunnilingus
Vrais reconnaissent vrais, pour ça que w’Allah, je n’sais pas qui vous êtes
Vous r’tournez tellement vos vestes que vous n’savez pas qui vous êtes
J’écris c’putain d’couplet dans Lambo’, dégagez s’il vous plaît
J’mets le contact, c’est pire qu’un AMG, écoutes

PARTAGER

    PUBLICITE

    VIDEO