PAROLES

Papa me prend pour un fou
Papa me prend pour un fou

Papa me prend pour un fou, ça sort quand le jean a des trous
Parait que si je vise la foule, il y a de la coke c’est dans la trouille
Toujours les mêmes qui se mouillent, sur le rain-té ou dans la bagarre
C’est vrai qu’on a pris des coups, mais personne nous a hagar

Trop de bâtards, on tétait dans le TT, on sortait quand elle était
Maintenant nous qu’on est prêt à faire la guerre, vous discutez autour d’un kické
Fuck la paix, qu’ils aillent niquer leur mère, ils sont bon qu’à gratter des ters
Sans fierté, ils ont sucé des bites, long comme la crête à Titeuf
Olive coca dans l’estomac, passe au ???
Ma prise de cœur lui fait trop mal, salope veut me la mettre comme Strauss-Kahn
On va te crosser, tu vas stresser, trace de caca dans ton se-ca
Gère la pression, fais pas le stressé, ou tu peux finir dans son cas

Au comico my hand rouge, au PP main sur la bouche
Les mains sur le té-cô sur la touche, ça sent la merde change la couche
J’ai coffré la beuh dans le douche
J’ai ???
Ils demandent pas c’est la capuche à qui

De vrais crapules ah oui, neuf trois celui qui bouge on le chardi

Jacassez, jacassez ma chaki, il y a lasca et Russe comme à ???
Il y a lasca et blanc comme cocaïne, salopes, que la, que la scalope que je câline
Les couilles à Tony dans Power, vingt-deux il y a les bleus dans la tower
On a pris la fuite, on a tout ché-ca, dans le sac quechua du bicraveur
J’attrape un ??? fiston ne crois pas qu’on ne fout rien
T’étais bourré, t’as fait le fou hier, ne crois pas qu’on t’a baisé pour rien
Pour rien, pour rien, ne crois pas qu’on t’a baisé pour rien
Ta mère la pute je suis sérieux, ton mec la pute n’est pas serein

Hola que tal señorita, hola que tal
On te ratera pas précis, comme celui qui détale
Hola que tal señorita, hola que tal
Si tu savais que j’ai déjà coffré deux albums
Hola que tal señorita, hola que tal
On te ratera pas précis, comme celui qui détale
Hola que tal señorita, hola que tal
Si tu savais que j’ai déjà coffré deux albums

Ah, si elle savait que j’ai coffré deux albums
Elle resterait tranquille, et se mettrait sur le côté
Elle me laisserait passer, hein, c’est le Real Madrid
93, tu nous connais déjà, SSD
La criminalité, la voyoucratie, tu comprends déjà
Fils de pute

PARTAGER

    PUBLICITE

    VIDEO