PAROLES

J’suis sur une vue
J’suis pas en D j’suis en P
Et si un jour j’me barre d’ici c’est qu’j’veux mourir en paix
J’ai la monpen, sers moi qu’des peinés
Et si j’souris c’est que tout va bene et que je sens tout l’monde m’aimer
Putain j’ai saigné, j’ai jamais cédé
Au début j’rappais au quartier, un peu plus tard j’vends des CD
Du nord au sud, j’bois mon soda j’la met en sourdine
Et la miss j’sais pas c’qu’elle a elle m’fait la sûr d’elle
Les shmitts me tapent à la vitre, j’fais un sursaut
Et si mon petit frangin s’bat, sur j’saute
Quitte à faire du sursis faut pas avoir les chocottes
J’oublie pas la famille, et les frangins à Sarcelles
Tatata j’reviens choquer des tatas, que d’la patate
Salope reste à terre c’est l’retour d’mala madré, mon ami
J’suis sur la voie rapide, ça veut faire la course j’garde ma capuche j’vais les trouer capiche? J’ai l’V8 ma biche
On a pas les mêmes potos, on a pas le même passé, on a pas les mêmes ‘blèmes donc on a pas le même cœur cassé
En survet de la France, jeunesse à la dérive, ça a fêté Halloween j’zonais masqué sur l’périph’
J’ai fait des fautes, j’ai fait des photos
Tu m’vois pas c’est normal j’suis en mode fantôme
J’fume au réveil, et même avant d’me coucher
Il m’reste qu’un stick dans le pochon, j’ai la flemme d’aller toucher
J’ai fait des hits tu va bouger, si t’adhères pas c’est qu’t’es bouché
Fais pas le chaud je vais te coucher je vais t’en mettre une tu va loucher
Que ça raffole de tof’, j’peux même plus me moucher
La vie m’a amoché, heureusement qu’j’ai empoché
J’ai toujours dit que j’fais du rap moi j’suis pas dans les trafics
J’sais pas j’suis parano si y avais des shmitts dans le trafic
J’les est trop fuck, ça a fait l’électrochoc
La fille elle est trop chic mais elle se cache en fumant l’chock
En restant dans le tiek, elle connais toutes les storys
Elle sait qui s’est le boss, elle connais des choses horribles
Big up aux gadgis à la MAF, et à celles qui font pas les meufs
Pour les petits au visage d’ange qui peuvent te sortir un 9
Ju-ju-jul the best-best, mais dis moi qu’est t’as ?
1-3 micro, 1-2 test, j’suis d’humeur bestiale
J’regarde plus la télé, j’suis bloqué devant Pro-Tools
J’fait cracher l’bébé, j’sors d’chez moi j’ai la peau douce
J’suis pas l’numéro 1 moi, si tu veux j’te laisse ma place hein
N’oublie pas frangin t’as fait l’signe Jul t’as bougé sur la place
Poto, reste toi même, c’est comme ça que j’t’apprécie, j’en ai vu avec des calibres alors qu’ils avaient le talent à Messi
Range moi ta langue, rien qu’tu te vante, moi j’remonte la pente, toujours au top des ventes
Ces batards font des manies’, ils volent dans l’sac à mamie
Savent pas c’que c’est l’mot ami, perdu dans la cocaïne
J’suis rappeur j’suis pas caïd, j’connais les perquises la canine
J’connais les valeurs d’la famille, j’connais les voleurs du secteur
Y connaît ma tête l’inspecteur, me conseille de plus traîner la nuit
Si on m’attrape c’est moi qui vais avoir des ennuies
C’est sous guigui, ahah
J’suis en didi, ahah
J’écoute c’qui s’dit, ahah
Rien d’bon ici, ouais ouais
J’vais m’en prendre un à DB, j’lai pas fini
Au studio j’fais des TP j’reçois en photo des tétés
C’est plus c’que s’était les frangins, j’fais rupter le moteur, RS frangin
C’est plus des gens c’est des gens jeune tu dira c’est secret à un étranger
La vie me fume à petit feu, j’suis dans un camp pas entre deux, faut que j’roule un pet en deux-deux, faut que j’fasse gaffe à teuteu
Non la vie c’est pas GTA, le soir j’étais ivre, dans le GTT
J’me demandais j’étais ou, j’étais die
Une gadgi me parlait à l’oreille, j’tais doux
Poto tu m’as aidé j’tai aidé, sur une bouteille de coca-cola on était 12
Une pour les frères en CD, jamais se dire que c’est dead
C’est dur putain de société, tous on en garde des séquelles
Faut s’tailler aux Seychelles, mais pour certains c’est cher
Les cours on séchait, et d’vant le métro les potos se séchait
Que des embrouilles c’était chaud, ça raté les cours la mama ça fléché
Dans l’secteur on se faisait chier, on cherchait la merde on s’péchait
J’revois les années de collèges, quand j’regarde Brice et Houari
Et les impros dans le quartier, putain qu’est qu’on s’est marré
Maintenant quand on m’voit on me dit, wesh Jul c’est quand qu’tu t’mari?
Eh tu vois pas je suis perdu regarde un peu….
Maintenant j’évite les contrôles, capuché pour pas qu’on m’trouve
Et l’poto y t’racontera, tout ce que je dis y dira pas l’contraire
J’rap même sur d’la country, eh ouais la con de …
La j’suis au stud posé avec mon pétou mon kinder country
Kung Fu fightiiiing, tu va t’faire charclé comme Béné en pleine soirée comme dans les films
Haut les mains, fais l’signe JUL si t’es du gang, ça va faire babababaaang
S’cagoulé dans le merco Benz, pas p’pris d’balle comme Fifty »
Puis à Marseille c’est c’qui s’dis, j’vis dans le 13 depuis p’tit
N’écoutes pas rumeur et critique, y m’fais le fou c’est qui s’type ?
Dis-y stop, avant qu’ça m’chauffe et qu’on s’tape
Et qu’jai sali son costume ou son costard
J’connu des galères à plus en voir le bout du tunnel
J’ai fais mes sous tout seul là on peux dire j’me suis autotuné
C’est qu’jtais fou, c’est qu’jétais fort, voir tous mes potes à ma table, j’étais fier
Marseille c’est la qu’jsuis né, d’la qu’ma carrière elle démarre
Du stud t’entends d’dehors, « prête-moi le cross tous tes morts »
Et l’jacky des képis qui prennent les guetteurs à coups de tackets
Et les tockots qu’tu vois passé, les p’tits avec les dents cassées
Ne dis plus qu’jsais pas rapper, je vais te cabrer d’ssus en Akrapo
Et le jour où j’vais t’attraper tu vas sauter comme un crapeau
Boulette sur l’canapé, si c’est une folle tu l’encapais
Y a d’l’espoir dans la jeunesse, big up Mendy Mbappe

PARTAGER

    PUBLICITE

    VIDEO