PAROLES

Khey tu me parles de tes galères, tu m’énumères les misères
Peut-être que je n’en ai pas l’air, je n’ai que trois chiffres au salaire
Ils me prennent pour un commissaire, à me faire part de tous leurs problèmes. Mais je ne peux rien pour vous les frères, vous qui vous riez de l’adhan
J’ai gâté le concessionnaire, révisions et casses pour R
La bécanerie ça coûte cher, ça reste un sacré choix à faire
Et le gros cube arrive en balle, je suis à 4 mois du scandale
Combien de gos-va j’ai remballé sur vraiment toutes les nationales

ACP boy tu prends peur, mes gars ne sont pas des amateurs
Trahis-les et ils ne te feront pas de fleur, ils t’attendent au pied de l’escalator
Ici ça fait des rupteurs même si zéro kil’ au compteur
Retrouve ta caisse en pièces détachées, toutes par terre, Max’ dis-leur
À la base c’était un labo’, puis j’en ai fait un resto
Je m’ambiançais sur Argent Sale, ça graille normal un tacos
À la base c’était une vago, 10 ans que j’fav’ les motos
Je m’appliquais lors du fraisage, ma vie a tourné au se-ro

Et tous les jours c’est la même, mes frérots prennent de mes nouvelles

Boy everyday mon cœur saigne, ici la tristesse nous gèle
Il n’y a que la foi qui nous réchauffe, revoir nos défunts un jour
Je vois le nombre d’adieux en hausse, j’ai connu mieux pour faire court
Au lycée c’est la merde, sur la route c’est la même
Côté love c’est la merde, compte en banque c’est la même
Ouais Lionel c’est la merde, les projets c’est la merde
J’ai connu mieux ah ouais, j’attends la fin de l’averse

Slimane Allahi rahmo
C’était mon meilleur ami, ça vous l’avez tous compris
Si mes sons lui rendent tous hommage, c’est que notre lien était trop fort

L’accrochage, c’est dommage, c’était mektoub : personne n’a tort
Faut pas en vouloir au chauffeur
Je suis avec lui de tout cœur
Avoir été conducteur, lors d’un événement si marqueur
La mort, on sait qui choisit, qu’aurait voulu le meilleur ?
Le fardeau c’est toute la vie, quand c’est le passager qui meurt
J’ai connu mieux akhi j’ai connu mieux
Quand j’habitais à ACP, mon quotidien était copieux
J’ai connu mieux ah oui j’ai connu mieux
Les habitants, les petits, les jeunes hommes et les vieux
Leurs pêchers ne sont pas les miens
Sur la dounia je ferme les yeux

Le charbon de nuit c’est bien
Les contrats en Suisse sont mieux
J’ai grandi depuis Destructural, le progrès est indiscutable
Boy quand tu as l’argent, tu parles, quand tu n’as pas l’argent, tu sqal

Et tous les jours c’est la même, mes frérots prennent de mes nouvelles
Boy everyday mon cœur saigne, ici la tristesse nous gèle
Il n’y a que la foi qui nous réchauffe, revoir nos défunts un jour
Je vois le nombre d’adieux en hausse, j’ai connu mieux pour faire court
Au lycée c’est la merde, sur la route c’est la même
Côté love c’est la merde, compte en banque c’est la même

Ouais Lionel c’est la merde, les projets c’est la merde
J’ai connu mieux ah ouais, j’attends la fin de l’averse

7 ans que je rappe et sans arrêts, le game boy je l’ai bien marbré
J’ai fait des rageux, des akhés
Dans le viseur j’ai le même tard-pé
Raja, Paris, Barça, Bjk les teams for vida
Bécane, Venti’, Karma, le prochain plaisir ça sera quoi ?
Je me voyais loin avec cette gow, je me voyais loin avec cette gow
On me la déconseillait amigo mais kheyyow je nous y voyais trop
Le bonheur enfermé à huit clos, soirée de l’horreur two years ago

Une histoire de rents-pa et de ragots, j’en paie encore le tarot
Petit travaille bien en cours wallah tu ne sais pas ce qui t’attend
L’usine c’est day-day : tu cours, si la branche tu ne la sens pas, va-t-en
Ne sous-estime pas les conseils, tes parents savent où tout mène
Sans pluie, il n’y a pas d’arc-en-ciel, au pire l’erreur est humaine
Le R est rouge sur le carénage, l’Akra’ rugit violemment
Ne t’inquiète pas si le radar flash : souris il n’y a pas de plaque à l’avant
J’ai connu mieux il n’y a pas photo
L’an où je rectifiais des tasseaux
Celui où je sculptais mes dorsaux
À LM Fitness c’était le fuego

Et tous les jours c’est la même, mes frérots prennent de mes nouvelles
Boy everyday mon cœur saigne, ici la tristesse nous gèle
Il n’y a que la foi qui nous réchauffe, revoir nos défunts un jour
Je vois le nombre d’adieux en hausse, j’ai connu mieux pour faire court
Au lycée c’est la merde, sur la route c’est la même
Côté love c’est la merde, compte en banque c’est la même
Ouais Lionel c’est la merde, les projets c’est la merde
J’ai connu mieux ah ouais, j’attends la fin de l’averse

PARTAGER