PAROLES

T’es la loli, je suis le kraken, Suzuya, Suzuya, Suzuya
Oh my gosh, Suzuya oh

La plus grosse peur de ma vie, c’est quand j’ai perdu ma bague dans la teu-cha d’une fille
À mon avis, si je fais des vues, je serai plus jamais le garçon que tu fuis
En embrouille je fais des trucs de fou, je vis le bail comme un film
Ouh ah, t’as jamais été là pour moi, je vais faire de l’argent mais pas pour toi

Beaucoup de salopes je suis pas trop entouré
Je cours après le succès en Naruto run
Si Dieu le veut je serai bientôt en tournée
Et mes sons vont tourner dans la caisse à ta reum
Là je suis seul dans l’arène et je me défonce au rhum
Mais ma bite deviendra le plus grand des harems
Je passe ma main sous sa robe, ça refait mon aprèm
Mais elle veut pas que je la prenne tant que je suis pas le premier, merde

Ton équipe est toka, je la baise comme Kaneki
Allemand me demande si je suis un peu rebouché
Je sais que t’as percé mais la foule me dit t’es qui
Si tu fais du sale c’est que t’aimes pas te doucher
Pourquoi t’es touché, ta go est plate elle s’amène dans un push up

Attends, tu t’inspires de ta meuf, c’est pour ça que tes textes ont pas de formes
Tu penses percer mais c’est fucked up, tu penses percer mais c’est fucked up
J’ai la sauce, je te parle pas de ketchup, non
On a pas grandi de la même façon, à ton âge tu courais les chiennes, tu joues au pécheur
J’oublierai jamais mon speech, je vais tuer Mario et baiser Peach
Toi sur la rue tu t’astique, je te verrais bien dans Lilo et Sneetch

La plus grosse peur de ma vie, c’est quand j’ai perdu ma bague dans la teu-cha d’une fille
À mon avis, si je fais des vues, je serai plus jamais le garçon que tu fuis
En embrouille je fais des trucs de fou, je vis le bail comme un film
Ouh ah, t’as jamais été là pour moi, je vais faire de l’argent mais pas pour toi

T’avais une copine, beaucoup de compliqué, travaille sur tes potes
T’as vu c’est beaucoup nos pies-co
Et tu suces tellement, t’en perds tes chicos et ton père tape dans la coco
Si t’as compris pourquoi j’enchaine ces trois mots, t’iras en enfer en vélo
Voilà, toi fais pas le garçon violent, sur ton crâne je fracasse mon violon

J’ai beaucoup de valeur mais pas vraiment de morale
Il fait semblant d’être fou, je fais semblant d’être normal
Elle dit qu’elle m’aime, je le crois pas, je lui sors ma queue elle le prouve à l’oral
Amour m’a mis la puce à l’oreille, je lui fais croquer l’oreiller, après je vais la rayer
Oh j’allais dérailler, et maintenant je rayonne gros
La vie est une chienne avec des couilles de vrai lionne

La plus grosse peur de ma vie, c’est quand j’ai perdu ma bague dans la teu-cha d’une fille
À mon avis, si je fais des vues, je serai plus jamais le garçon que tu fuis
En embrouille je fais des trucs de fou, je vis le bail comme un film
Ouh ah, t’as jamais été là pour moi, je vais faire de l’argent mais pas pour toi

Je pèse des deux métiers, je suis un mec qui déchire
Quand j’écoute mes désirs, j’aime pas trop réfléchir
J’aime quand elle lèche mon pénis comme du kashir
Et quand la go me deteste pas veut du cachemire
Se rapprocher de suite du gâteau
J’enfonce trois doigts dans la teu-cha d’une catho
Je me trouve pas très beau, mais bon je suis gâté
Je me sors du thé de la teu-cha d’une madre ah

PARTAGER

    PUBLICITE