PAROLES

Y a comme une odeur de craie ou de colle
Comme un goût de vernis amer
Quand je passe devant la grille de l’école
Où j’attendais le soir mon père

Y a des journées de ciel gris qui s’étirent sur un drap rose
Y a des poupées qui s’ennuient jours et nuits et prennent la pause
Y a Beyoncé en poster, une bougie à la framboise
Y a un clavier qui répète les mêmes phrases

T’étais où toi, tous les soirs ?
Les week-end, les vacances ?
T’étais où quand j’avais mes devoirs ?
Il est où ton mot d’absence ?

Y a comme une écharde au fond de mon cœur
Comme une grosse écharpe qui me serre
Quand je me revois assise en tailleur
Faisant un dessin pour ma mère

Y a des journées de ciel gris qui s’étirent sur un drap rose

Y a des poupées qui s’ennuient jours et nuits et prennent la pause
Y a Beyoncé en poster, une bougie à la framboise
Y a un clavier qui répète les mêmes phrases

T’étais où toi, tous les soirs ?
Les week-end, les vacances ?
T’étais où quand j’avais mes devoirs ?
Il est où ton mot d’absence ?

T’étais où toi, tous les soirs ?
Les week-end, les vacances ?
T’étais où quand j’avais mes devoirs ?
Il est où ton mot d’absence ?

PARTAGER

    PUBLICITE