Les ruelles Lyrics - JNR Slice — Paroles de Chansons

PAROLES

[Couplet 1]
Quand c’est la merde, y a pas de professeur pour faire l’appel
Soit tu manques à l’appel ou tu prends tes couilles à deux mains, en vrai de vrai j’crois c’est la même
BMW c’est JR qui roule, y a que deux points, c’est ma copine elle roule
Je baise que des fitty S, plus proche de l’Amnes’, pas de 50 Cent, comment changer si j’achète une modèle S
No, no, soit pas impoli, on t’arrache tеs dents, fais un sourire
C’est bizarrе, j’avais rien au début mais maintenant qu’on débute, [?], j’arrache tant que ça à l’époque de Lebara
La remontada arrive t’inquiète c’est prévu (La remontada arrive t’inquiète c’est prévu)

[Pré-refrain]
J’arrive vers deux heures mais négro tu m’as pas vu, j’roule en vitres teintées vers les ruelles de Paris
Tu crois qu’t’es mon pote parce que tu m’as fait gole-ri, ce soir je t’emmène là où personne veut aller

[Refrain]
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros

[Couplet 2]
Je vais jamais faire parti d’ton block (je vais jamais faire parti d’ton block) et toi tu veux faire parti de mon block
Dernière transaction et je rends la loque, j’ai des comptables mais sont pas à Bangkok
J’braquais des faux j’m’en rappelle à l’époque, toi tu parlais beaucoup, maintenant tu look
Enlève-moi ta perruque sale fils de pute
Et souvent celui qui te baise, bah souvent c’est ton meilleur pote
Fallait s’douter, avant la dot il a v-esqui, [?], c’est faux
Quand j’fais deux pas, j’recule de quatre pas, descend d’ton TMAX si t’es là, le type est heureux sans sa kichta
Du mal à m’leurrer sur les Champs, j’laisse pas ma voiture à des gens
J’pète la Bel Air, souvent sous bédo, j’retrouve son Insta’, sa vie m’appartiens
Laisse-moi les faire, pas besoin de toi, j’recule un p’tit peu et j’plante le Plexus
Laisse-moi les faire, pas besoin de toi (laisse-moi les faire, pas besoin de toi)

[Pré-refrain]
J’arrive vers deux heures mais négro tu m’as pas vu, j’roule en vitres teintées vers les ruelles de Paris
Tu crois qu’t’es mon pote parce que tu m’as fait gole-ri, ce soir je t’emmène là où personne veut aller

[Refrain]
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros
Mais jamais j’vais changer, le terrain, la kala’, le studio, le kilo, à Rotter’ on arrache les taros

PARTAGER

PUBLICITE