Long fleuve tranquille Lyrics - Furax — Paroles de Chansons

PAROLES

[Couplet 1]
La volaille, ça met des gants coqués suivis de grands crochets
Puisque ça voudrait tant croquer, ça veut les embrocher
Ça participe à la traque, ça met des grosses tartes
Un gosse tard, ça prend la matraque jusqu’à la prostate
Un banquier, ça fait le cul aussi, sans dilater
D’abord le doigt, “le bras putain !” senti la tête
Ils te la passent si t’as la pommade
Si t’es plein, c’est bien, mais pour un prêt repasse si t’as la peau mate
La politique, ça connaît bien sûr l’schéma
Donc ça parle éthiquе et serre dеs mains sur l’ché-mar
Sans déc, regarde le chanter animé par les billets
Ca garde la Santé, ça n’y met pas les pieds
Un jeune, ça boit, ça fait qu’au fond ça dégueule
Dès que ça cherche sa voie, ça fait confiance à des guns
La zézer, grand t’arrache les ailes
Quand ne restera qu’un désert, elle rentrera chez elle

[Refrain]
J’ai l’impression d’avoir été, c’est donc qu’elle sait y faire
La seule façon d’revoir l’été, c’est d’encaisser l’hiver
La vie, c’est un long fleuve tranquille, plein d’alligators
Où ses marins naviguent à tord
J’ai l’impression d’avoir été, c’est donc qu’elle sait y faire
La seule façon d’revoir l’été, c’est d’encaisser l’hiver
La vie, un long, long fleuve tranquille, tranquille
Entre caïmans et crocos, grand kiff

[Pont]
Pourtant, on passe des soirées sordides à rire
À rire sur des sols, vides, arides
Quand le problème, le vrai solide arrive
Dis-toi bien que l’humain se désolidarise

[Couplet 2]
Un poto, c’est un mec serein plus âgé
Qui fait tourner son coton avec sa seringue usagée
Qui te tend le pain quand l’aventure t’affame
Ouais, puis qui te paie des pintes en bavant sur ta femme
Un avocat, ça fait raquer, tu es ses vacances à Rome
Té-ma, le plus grand des braqueurs est là dans sa robe
La justice a son prix, d’où le mandat d’dépôt
Ce n’est qu’un test, la son-pri, pour le mental des pauvres
Le rap ça fait des rois mythos, ça fait des grosses SACEM
Ca passe de Jean à Juanito, ça en fait trop, ça sert
Ah, c’est fou, nous on a beau s’moquer, ouais
Mais le rap, ça cause des troubles, ouais mon gars ça creuse des trous, demande à Pop Smoke
Le jour ça fait des gens aigris à qui le sommeil manque
La nuit fait des gens amaigris à qui le soleil ment
À l’oreille on ne dit pas son nom
Et on meurt accrochés à nos rêves comme un type à son ombre

[Refrain]
J’ai l’impression d’avoir été, c’est donc qu’elle sait y faire
La seule façon d’revoir l’été, c’est d’encaisser l’hiver
La vie, c’est un long fleuve tranquille, plein d’alligators
Où ses marins naviguent à tord
J’ai l’impression d’avoir été, c’est donc qu’elle sait y faire
La seule façon d’revoir l’été, c’est d’encaisser l’hiver
La vie, un long, long fleuve tranquille, tranquille
Entre caïmans et crocos, grand kiff

[Outro]
Ouais
[?] à la prod
Un long fleuve tranquille
Long
Barberousse

PARTAGER

PUBLICITE