PAROLES

[Salif:]
Les jeunes veulent voler dans des Air Max
Ils prennent l’autoroute du crime
En T-max
Sur macadam airlines
Gringo attachez vos ceintures
Je vous invite au sein de ces murs
Ou bien sur le respect ne vient plus
Nos mère reste là le cœur serré
Elles pleurent les corps de leurs fistons incarcérés
J’ai vu trop de merde et Dieu merci
Chacun se balade avec ses problèmes
Les jeunes voyagent en fumant un joint royal comme Ségolène

[Alonzo:]
Pars quand Salif puis Alonzo viennent se mêler
Pars car c’est by night i love you le quartier
Pars si tu crois qu’on c’est que s’entretuer au bar
Se mitrailler très tard pour des billets
Pars si t’as plus de respect pour mes ainés
Car on oublie pas de vivre même en fumée
Pars nous on s’aime même quand y a rien à fêter
Pars sans t’arrêter
Pars on a la santé

Les jeunes veulent voler
Qu’importe la chute ou les coups car la vie nous a sonné
Quitte à atterrir sur le cul, faire couler le sang
Hey yo Salif yo tu connais,je connais

[Salif:]
Paris le jour, c’est Marseille la nuit
Marseille le jour, c’est Paris la nuit
On n’est en France mais pas à Miami
Pourquoi l’état nous achète
Pour un peu de haschich on se fait hachoum
Pire on se découpe à la machette ma gueule
Loca est la vida
De Lille à Bordeaux la survie est vitale
La vie est tristement bête
T’as volé au-dessus des lois t’as fini à Fresnes
T’as fini aux Baumettes, t’as fini au ?????

[Alonzo:]
Ha la France à rue des lois la difficulté d’obéir Allah
La différence te tue de là à là
Mon étude de marché annonce qu’en 2054
On vendra plus de foie, de cœur, de rein, le calibre est roi
Les gens d’autrefois avaient plus le temps de vivre
Il pardonnait maintes et une fois
Désormais t’agis ensuite tu réfléchis
On vois les chose a l’envers
C’est plus Dieu sauve nous
Mais sauve moi

Les jeunes veulent voler
Qu’importe la chute ou les coups car la vie nous a sonné
Quitte à atterrir sur le cul, faire couler le sang
Hey yo Salif yo tu connais,je connais

[Alonzo:]
Viens me voir au parloir
Je suis prisonnier de ma réussite
Y a que dans mes cauchemars que l’échec ressuscite
Merde je suis né à Paris (yeah)
Je suis né à Toulouse
Je suis né à Strasbourg
Je suis né à Nancy
Y a que deux kilomètres qui sépare ma mère de ta mère mutchatcho
Fais pas hagra y a le cachot
On a pas fini de mourir
Nos larmes se posent sur un coin de sourire
Enfants du bloc je vous dis tchao

[Salif:]
Viens Salif et Alonzo c’est notre domaine
Viens dans ces quartiers chaud d’où les maux viennent
Viens ici les influences sont mauvaises
Viens dedans au quotidien, t’inquiète on te connait
Viens les caves ont remplacés les hôtels
Viens souvent les mauvais deviennent des modèles
Viens l’état nous fait de promesse mais donne rien
T’inquiètes on te connait bien, vas y on t’emmène viens

PARTAGER

    PUBLICITE