Marionnettiste Lyrics - Furax — Paroles de Chansons

PAROLES

[Tag]
Katrina Squad

[Couplet 1]
J’les fait s’lever tôt, j’les fait aller au lit tard
J’ai fais de vrais taupes, j’les fait raller au mitard
Là-bas, le gros s’attend à y trouver le plus faible
Une brosse à dent va lui trouer le buffet
Je change le décor à ma guise, danse au tél-hô, classe
Elle se remaquille, attend ce pélo crasse
D’après toi, qui l’a fait s’abîmer à trente balais, la fille anti-flic
Tapiner, être emballée par la scientifiquе
Ça fait “pac”, ça hurle au chant des coqs
C’est la BAC ou c’еst la ure fauchant des corps
J’ai fais des soldats prêts à tout, disant “refré, ça tourne”
Après avoir chargé la douze, devenant de vrais atouts
Je fais s’enlacer deux frères sans censure émus
Puis à le schlasser, le fer se sent sur les murs
Je fais se déchirer les liens les plus sacrés, la douze a craché
Pourquoi ça craint : je me suis consacré à tout saccager
J’ai un spectacle à Palerme, à Bondy-Baltimore
Ça te plaît ? T’as pas l’air, t’as pour dix balles, dix morts
Ouais c’est bien ma faute si la feuille manque à l’arbre
Ma faute, l’Amazonie, le feu, le mafieu en Calabre
Je leur fais prendre les paris, la mettre aux pauvres
Je leur fais parler de barils et métropoles
Je leur fait parler de tarifs, s’emparer de gars riches
Leur fait préparer la crari et la nécropole
Je les rends fous depuis ma création
Quand l’un se couche, l’autre, abandonné aux pulsions quitte son lit
Aucun de vous ne vit ma réaction
Mon plus grand coup, leur avoir donné l’illusion qu’ils sont libres
Ça y est, tu peux t’raconter des films
Mais j’leur fais compter les années, du mauvais côté des fils
De ma boîte, je sors des personnages ignobles immaculés, des parrains taulards
Crois-tu qu’ils ignorent qu’ils sont manipulés par un dollar ? (par un dollar, par un dollar…)

[Outro]
Le marionnettiste au sommet de son art fait croire au pantin qu’il n’a plus ses ficelles
Oh, ça vaut le coup de naître, ça frôle le coup de maître
Le marionnettiste au sommet de son art fait croire au pantin qu’il est d’os et viscères
Oh, tu sais qu’il secoue, et qu’il n’y a pas que quand les fils sont usés qu’ils se coupent

[Choisis-y ? ]

PARTAGER

PUBLICITE