Misanthrope Lyrics - Davodka — Paroles de Chansons

PAROLES

[Refrain]
La vie est un jeu mais qui tient les manettes ?
Huit milliards d’êtres humains vivent bien sur une planète
Pourquoi cette existence ? L’humain est un jaloux
L’univers est immense, la Terre est un caillou
La vie, la mort, le sujet vous angoisse
À chacun d’vos problèmes à coups d’guerres vous faites face
Vous prenez la grosse tête, rappelez-vous d’c’que vous êtes
Un grain d’sablе dans l’désert, une poussière dans l’еspace

[Couplet 1]
J’regarde l’humain, j’deviens misanthrope
J’calcule plus rien vu qu’le vice m’emporte
J’enchaine les problèmes et c’est dur d’s’en défaire
Tout comme d’une meuf que t’a mis en cloque
C’est sous alcool que ma ville s’endort
Et dans nos rues, l’odeur d’la pisse sent fort
Ils veulent que j’écrive que des textes sans valeurs
Pour qu’sur mon mur, y ai des disques en or
J’ai croisé ton regard, j’ai croisé du vide dans ta vie, c’est le bordel
Ton sourire t’a dit bon vent, la routine t’a compris, c’est le vortex
Tu cherches la lumière dans cette vie noire
La vie est belle mais gars méfies-toi
Pour t’en sortir, tu pourras compter que sur ta thune et sur tes dix doigts

[Pont 1]
Le jour se lève, ta carcasse ne bouge pas
Tu mènes la vie de ces sales couche tard
Tu parles projets mais au lieu d’faire un gosse
Tu n’sais remplir que des sacs de mouchoirs

[Couplet 2]
T’arrêtes pas d’te plaindre, tu fais la grasse mat’ pendant que certains bossent
Tu squattes le terrain mais t’y croises plus de trous d’balles que sur un terrain d’golf
Tu veux la liberté mais la bâtarde, elle a son prix
Dans ton cœur, c’est soi le taff ou la son-pri
Tu t’es fait une place dans le bal des incompris
Quand j’vois ta ganache qui se déplace tel un zombie
Parmi les gars de la street, tu n’es pas le patron, tu n’es qu’un employé
Ouvres les yeux car les seuls bracelets que l’on croise au quartier n’se portent pas au poignet

[Pont 2]
Voir un sourire sur le visage d’la mater
Tomber dans l’vice de bicrave la matière
Pour voir l’avenir, c’est la croix, la bannière
Pour s’en sortir, il faut l’art, la manière

[Refrain]
La vie est un jeu mais qui tient les manettes ?
Huit milliards d’êtres humains vivent bien sur une planète
Pourquoi cette existence ? L’humain est un jaloux
L’univers est immense, la Terre est un caillou
La vie, la mort, le sujet vous angoisse
À chacun d’vos problèmes à coups d’guerres vous faites face
Vous prenez la grosse tête, rappelez-vous d’c’que vous êtes
Un grain d’sable dans l’désert, une poussière dans l’espace

PARTAGER

PUBLICITE