Nouveaux parrains Lyrics - Sofiane feat. Soolking — Paroles de Chansons

PAROLES

[Intro : Soolking]
Parapapalala
Parapapalala

[Refrain : Soolking & Sofiane]
Eh, c’est nous les nouveaux parrains, coño (ouais)
Les p’tits d’chez moi tirent comme des sicarios (pa-pa-pa)
C’est sur nous qu’il fallait parier
Lalalala, lalalala, lalalala, lalalala
Lalalala (eh), lalalala (eh), lalalala (eh), lalalala

[Couplet 1 : Sofiane]
Check, hein, nan, j’suis pas Nano, j’compte nos parts à nous
J’ferais feu sur les papones qui m’auraient parrainer (paw, paw)
J’étais bon à pendre (nan) ou à couronner (ouais)
J’voulais rien leur prendre (nan), ils m’ont tous donné (ouais)
J’ai préparé l’tchin-tchin quand les frangins m’appellent (ouais)
J’dois m’échapper d’Sing’-Sing’, j’dois descendre au rappel (ouais)
Ça joue à Tony, victime, j’l’allume dans la piscine
C’est plus dеs labels qui m’signent (paw), c’est moi, j’signе des labels (paw)
One shot, pour les nouveaux parrains, cale un nouveau siège éjectable que j’les soulève tous un par un, coño
WAllah, one shot, pour les nouveaux parrains, cale un nouveau siège éjectable que j’les soulève tous un par un

[Refrain : Soolking & Sofiane]
Eh, c’est nous les nouveaux parrains, coño (ouais)
Les p’tits d’chez moi tirent comme des sicarios (pa-pa-pa)
C’est sur nous qu’il fallait parier
Lalalala, lalalala, lalalala, lalalala
Lalalala (eh), lalalala (eh), lalalala (eh), lalalala

[Couplet 2 : Soolking]
Eh, eh, j’pars au charbon dès l’sbar, mauvais esprit-gui
Y a les méchants en bas, benda avec calma, pour changer de programme, j’appelle une princesse Zelda
Benga, j’vois les p’tits excités, ils ont piétinés une poucave, une de-mer comme Rebenga
Benga, j’appelle Heuss L’enfoiré, il m’dit qu’c’est notre année et que Manny est bientôt liberta
Aïe, aïe (eh), c’est les cités, mon ami, pour faire de la monnaie, mes p’tits vont taper les Monique
Aïe, aïe, aïe, aïe, aïe, aïe, c’est nous les Corleone, les nouveaux Corleone dans l’Vitto, Michael est sonné

[Refrain : Soolking & Sofiane]
Eh, c’est nous les nouveaux parrains, coño (ouais)
Les p’tits d’chez moi tirent comme des sicarios (pa-pa-pa)
C’est sur nous qu’il fallait parier
Lalalala, lalalala, lalalala, lalalala
Lalalala (eh), lalalala (eh), lalalala (eh), lalalala
Eh, c’est nous les nouveaux parrains, coño (ouais)
Les p’tits d’chez moi tirent comme des sicarios (pa-pa-pa)
C’est sur nous qu’il fallait parier
Lalalala, lalalala, lalalala, lalalala
Lalalala (eh), lalalala (eh), lalalala (eh), lalalala

PARTAGER

PUBLICITE