Overdose Lyrics - Spider ZED — Paroles de Chansons

PAROLES

[Intro]
J’vais faire une overdose comme un clodo ou une superstar
En attendant, j’me fais méga chier
J’préfère me dire que j’aurais pu le faire que d’le faire
Si j’me donne à fond, j’vais tout gâcher

[Refrain]
J’vais faire une overdose comme un clodo ou une superstar
En attendant j’me fais méga chier
J’préfère me dire que j’aurais pu l’faire que d’le faire
Si j’me donne à fond j’vais tout gâcher
J’vais faire une overdose comme un clodo ou une superstar
En attendant j’me fais méga chier
J’préfère me dire que j’aurais pu l’faire que d’le faire
Si j’me donne à fond j’vais tout gâcher

[Couplet 1]
Pourquoi dehors il fait si beau ? Pourquoi dedans, il fait tout noir ?
Pourquoi y a pas d’lumière au bout d’mon couloir ?
On m’a dit : “C’est dommage tu t’donnes pas à fond”
J’leur ai pas donné raison
J’leur ai dit que c’était tout moi (ouais, c’est tout moi)
Même les inconnus sont déçus
J’le vois quand j’croise leurs regards remplis d’mépris dans la rue (‘pris dans la rue)
J’gâche ma vie et j’suis consentant (suis consentant)
J’ai l’impression que tout le monde me regarde
Je sais très bien que tout l’monde s’en branle (tout l’monde s’en branle)
Pourquoi les jours passent si lentement ?
Quand j’me sens pas bien quand j’ai b’soin d’crier pour que tout l’monde m’entende
Dépose une fleur sur ma tombe d’enfant
Laisse-moi voir l’bout du couloir (couloir, couloir)

[Refrain]
J’vais faire une overdose comme un clodo ou une superstar
En attendant j’me fais méga chier
J’préfère me dire que j’aurais pu l’faire que d’le faire
Si j’me donne à fond, j’vais tout gâcher
J’vais faire une overdose comme un clodo ou une superstar
En attendant j’me fais méga chier
J’préfère me dire que j’aurais pu l’faire que d’le faire
Si j’me donne à fond, j’vais tout gâcher

[Couplet 2]
Papa j’aurai voulu te dire “Je t’aime” plus souvent
Parfois, j’parle de toi comme si t’étais déjà mort
Pardon si parfois, j’t’ai accusé à tort
Je sais qu’t’as fait de ton mieux, je sais qu’on est d’accord
Combien dfois j’ai refusé tes appels
Parce que j’avais la flemme de parler de tout et de rien ?
J’sais qu’un jour, j’ferai n’importe quoi
Juste pour repasser cinq minutes avec toi
En attendant, j’vais continuer à faire d’la merde avec ma vie
Comme si c’était mon taff, comme si j’étais payé pour
T’as des regrets quand tu meurs, t’as plus grand chose quand t’es mort
Du coup, j’espère qu’ça passera vite, j’espère que ça s’ra court
J’ai déçu mère, j’ai déçu père
La vraie vie, c’est nul, on m’avait dit qu’c’était super
Au bout du couloir, pourquoi faire des vœux ?
Si tu peux faire c’que tu veux quand tu fermes les yeux

PARTAGER

PUBLICITE