PAROLES

Le grand aigle
L’Empereur de toutes ces putes sur Rapelite
Nouvel album, Monument, le 8 novembre 2019
Suce, pute

Mec, vas-y, c’est reparti, v’là du rap sombre (waw)
Tu restes ébahi quand l’orage gronde
Gobe une pilule d’ecstasy et regarde le monde (waw)
L’Empereur est assis à la table ronde (waw)
Ta pute s’déshabille, j’doigte sa chatte blonde (pute)
Les anus s’élargissent et les masques tombent (suce)
On m’fait des crasseries à chaque seconde
Mais c’est la vie, mon ami, j’veux un max de ronds (liasses)

J’passe par l’côlon, j’graille pas d’cochon
J’suis beau comme Apollon, j’veux l’fric à Salomon (pute)
Hasba profonde, malfrats trop sombres
Les chtars attrapent nos sons, pute, nous vous affolons (waw)
Qu’à cela n’tienne, j’casse de la chienne
J’cache de la cess et j’me casse à Vienne
Jusqu’à ce que j’parvienne à avoir liasse sur liasse, mec
Nique la race aryenne, tignasse de Saïyen
J’fume le hasch de la veille, pompe le dard de l’abeille
J’vole le cash de ta vieille à la gare de Draveil (pu-pu-pute)
J’gesticule comme un gol-mon (waw)
Bouffe mes testicules comme un mormon (suce, pute)
J’te baise habillée, j’écarte juste le cordon (exact)
J’prends mon billet et j’mange à la main l’frometon (waw)
Tu sens qu’c’est trop bon ce qu’il y a dans mon chaudron (sens)
L’album, nous l’sortons et vos cœurs nous tordons (pu-pu-pu-pute)
J’vais t’préparer d’la drogue
Qui va t’faire avaler ta morve dans la vallée d’la Mort (suceur)
La tension est palpable, j’suis l’Empereur, pas le pape (pas le pape)
J’te mets deux soupapes, Linda De Suza (De Suza)
J’touche des dessous d’table, je suis redoutable (redoutable)
CDD renouvelable, toi, tu rejoues pas (rejoues pas)
J’fume la frappe de Oujda, la tienne me touche pas (me touche pas)
Va lécher la fouffe aux tasses, j’suis d’retour au taf (paw)
Armé comme un Yougoslave, tous les bourreaux l’savent (pute)
J’atteins le nouveau stage, j’me rase la moustache (pute)
Armé comme un Yougoslave, tous les bourreaux l’savent (pute)
J’atteins le nouveau stage, j’me laisse la moustache (pute)

Mec, vas-y, c’est reparti, v’là du rap sombre (waw)
Tu restes ébahi quand l’orage gronde
Gobe une pilule d’ecstasy et regarde le monde (waw)
L’Empereur est assis à la table ronde (waw)
Ta pute s’déshabille, j’doigte sa chatte blonde (pute)
Les anus s’élargissent et les masques tombent (suce)
On m’fait des crasseries à chaque seconde
Mais c’est la vie, mon ami, j’veux un max de ronds (liasses)

PARTAGER

    PUBLICITE

    VIDEO