PAROLES

J’suis un tantinet entêté
J’ai déjà plus rien à fêter
Tant pis si on s’était
Mentis
Les intempéries vont m’aider
J’ai déjà presque oublié
Tant pis si on s’aimait
Tant pis

J’enlèverais bien le voile invisible qu’il y a sur les yeux des ignorants
J’enlèverais bien l’angoisse d’une mère qu’attend son fils la boule au ventre
J’aimerais meubler toutes les pièces tristes et vides de ton appartement
J’aimerais pleurer seul dans cette grande avenue sans m’inquiéter du monde
Ces hommes ne m’inspirent que le mal
J’vois pas comment j’pourrais les vénérer
J’regarde la caisse accidentée
Pourtant j’avais le temps de décélérer
Un mot d’travers, j’prend sur moi
J’sens mes poils qui s’hérissent
44 dans la bouche, j’appuie
J’t’envoie savoir si Dieu existe
La flamme, personne n’y résiste
La nuit j’sens ce besoin d’exil
La violence et la frénésie
Nous mènent au cimetière ou à l’asile
J’poserais des merveilles au pied du sapin
C’est pas la faim
Non c’est la gourmandise qui fait entrer armé dans un magasin
Les masques tombent au vu du bénéfice
En m’élevant dans le ciel je laisserai
Cette putain de pierre à l’édifice
Tant pis
Cette putain de pierre à l’édifice
Tant pis…
Cette putain de pierre à l’édifice

J’suis un tantinet entêté
J’ai déjà plus rien à fêter
Tant pis si on s’était
Mentis
Les intempéries vont m’aider
J’ai déjà presque oublié
Tant pis si on s’aimait
Tant pis…

Incolore, inodore comme la jalousie
Incolore, inodore comme l’amour que j’porte à Dieu
Mais rien ne m’a adoucis
J’ai des bleus sur le coeur et aux yeux
J’souris mais ma ne-hai n’est pas périodique
J’les veux marrons comme Denver et Nairobi
On fera d’grandes choses si la vie nous l’autorise
La faucheuse porte un casque et s’motorise
Nouvel ennemi chaque jour
Nouveau mensonge à chaque promesse
Nouvel apprentissage à chaque faiblesse
Les malintentionnés me tournent autour
On prend le mal à la racine et pas aux branches
Réussir c’est aussi se retrousser les manches
Le monde entier pourrait se tourner contre nous
Tant que notre amitié reste forte et étanche
Ouais
Tant mieux si le sauveur du monde vient de naître
Si l’apocalypse doit avoir lieu demain
Tant pis s’il n’en reste qu’un à la fin
Ta faim ne fera jamais peur à ma faim

J’suis un tantinet entêté
J’ai déjà plus rien à fêter
Tant pis si on s’était
Mentis
Les intempéries vont m’aider
J’ai déjà presque oublié
Tant pis si on s’aimait
Tant pis

PARTAGER

    PUBLICITE