PAROLES

(Rims on the beat)
(Rims on the beat)

Ces bâtards n’ont pas cru en moi
Mais aujourd’hui, je vends des CD
Et ta pétasse écarte les jambes
Elle veut qu’j’la remplisse comme le Zénith
On a cassé des portes, on a cogné
Nous, notre place, on l’a pas volée
Fils d’immigrés, on a quitté la hess et aujourd’hui, je suis riche et célèbre
Rajoute du Jack, de la potion
Du jaune, du vert dans les pochetons
Deux-trois pétasses dans le Phantom
Ouais, j’suis fucked up
Elle veut mon bif, elle veut m’faire un gosse dans l’dos
J’ai la pote-ca, bébé, oublie la pension
On a vendu des grammes dans le bendo
V-esqui les douanes et les chando
Oui, l’argent sale, ça paye plus que le taf, donc forcément, je remplis le sac, eh
J’suis sur l’périph, t’inquiète, j’arrive, chérie
Recherché par l’shérif, train d’vie très très pénible

Ils veulent ma peau, bébé, c’est pas des LOL
L’brolic dans la ste-ve, t’inquiète, on les fuck
Et y a le bigo qui résonne
Donc j’remets la cagoule et les gants, oh

Et j’suis dans l’tier-quar, y a mon bigo qui résonne
Et j’suis dans l’tier-quar, y a mon bigo qui résonne
J’crois qu’ils veulent ma peau, vite il faut qu’on s’sauve
J’contrôle le réseau, un peu comme Microsoft

Et j’suis dans l’tier-quar, y a mon bigo qui résonne
Et j’suis dans l’tier-quar, y a mon bigo qui résonne
J’crois qu’ils veulent ma peau, vite il faut qu’on s’sauve
J’contrôle le réseau, un peu comme Microsoft

Regarde mes jantes, regarde mes quatre pétards, regarde mes étriers
J’ai l’petit devant mais comme j’ai des sous, bâtard, ta grande sœur veut s’poser
J’suis dans un hôtel avec trop d’étoiles, avec une méga pétasse
Ou dans un F1 pour découper d’la selha, déposer sur l’terrain
J’fais plus d’argent que ton grand frère (Grand frère)
C’est moi l’préféré de ma mère (Ma mère)
Et comme je suis devenu le boss de chez moi, je peux péter mon joint par la fenêtre
J’ai une liasse de billets bien coffrée tellement grande qui fait à peu près la taille de ma nièce
Enlève réseau sur Paname par précaution, on fume pas de bédo dans la caisse
On reçoit des cargaisons, des cartons remplis d’gue-dro
Et si t’as peur de t’mouiller, gamin, tu vas jamais brasser
Sous mon capot, 400 chevaux, j’sais que j’fais peur sur l’périph’
J’suis plus un petit rappeur, j’suis dans l’album d’ton favori

J’suis dans l’GT DLE, j’ai tout dealé
Pour mon flingue, les Turcs m’ont trouvé une cachette
Et y a mon bigo qui résonne
Donc j’enfile la cagoule et les gants, ouais

Et j’suis dans l’tier-quar, y a mon bigo qui résonne
Et j’suis dans l’tier-quar, y a mon bigo qui résonne
J’crois qu’ils veulent ma peau, vite il faut qu’on s’sauve
J’contrôle le réseau, un peu comme Microsoft

Et j’suis dans l’tier-quar, y a mon bigo qui résonne
Et j’suis dans l’tier-quar, y a mon bigo qui résonne
J’crois qu’ils veulent ma peau, vite il faut qu’on s’sauve
J’contrôle le réseau, un peu comme Microsoft

PARTAGER

    PUBLICITE