PAROLES

Toutes les machines ont un cœur t’entends ?
Toutes les machines ont un cœur dedans
Qui bat, qui bat, qui bat
Comme on se bat Maman
Comme on se bat pourtant

On n’avait pas prévu ça
D’avoir des doigts Messenger
Des pouces ordinateur
Sur les machines on passe des heures
Sur les machines on dessine un cœur
Qui bat, qui bat, qui bat
On tape nos vies dedans
Autant de likes et de leurres
De flammes, de selfies, de peurs, de smileys en couleurs

Toutes les machines ont un cœur t’entends ?
Toutes les machines ont un cœur dedans
Qui bat, qui bat, qui bat
Comme on se bat Maman
Comme on n’sait pas vraiment
Comment se sortir de là
Le monde la gueule qu’il a

Qui c’est qui lui a fait ça ?

C’est pas nous, c’est pas moi t’entends ?
Le bruit des machines permanent
Qui bat, qui bat, qui bat
Battu pour le moment
Je suis tout juste capable de voir le monde en grand
Tant que le monde est portable

Toutes les machines ont un cœur t’entends ?
Toutes les machines ont un cœur dedans
Qui bat, qui bat, qui bat
Comme on se bat Maman
Comme on se bat pourtant
Tu dis « à quoi ça sert
T’as rien de mieux à faire ?
Sais-tu le temps que tu perds ? »
Toutes les machines ont un cœur pourtant

Un monde meilleur caché dedans
Qui bat, qui bat, qui bat
Moi des idées j’en ai mille
Tout au bout de mes doigts
Des étincelles et des îles, des ailes que je déploie

Maman, Maman, c’est moi, c’est moi, c’est moi, le moteur t’entends ?
Dans toutes les machines y’a mon cœur dedans
Qui bat, qui bat, qui bat
Comme je me bats Maman
Si le monde est mon mobile
Mon cœur pour le moment
Est comme le monde Maman

Et le monde est fragile
Et le monde est fragile

Et mon cœur est fragile
Et le monde est fragile
Et le monde est fragile
Toutes les machines ont un cœur t’entends ?
Toutes les machines ont un cœur dedans
Et mon cœur est fragile

PARTAGER

    PUBLICITE