PAROLES

On s’aimait on était les meilleurs amis
Maintenant on s’deteste on est les meilleurs ennemis
J’fais mon ch’min t’fais pas d’soucis, j’sais que c’qui m’aiment pas s’associent
T’sais que quand tu parles mal ça l’garde pas pour sois un jour ça se sait
J’vois qu’ça m’apprécie, qu’ça r’garde pas les mapessa
Loin d’la té-ci j’gamberge sur une vue à Cassis j’reste un peu seul
J’ai pas d’PGP, tu veux d’la haine : Vé j’ai pas
A l’arrière d’un GTI, j’e crée la haine comme Végéta
J’ai pas d’GP, mon ancien groupe ouais c’est l’GP
Même si j’ai tout, crois moi au fond j’étouffe
Mais j’oublie pas ce que j’étais
J’vais casser ma SIM, ça m’deuh au maximum
C’que j’rap c’est la cité, j’écris des textes de Cyborg
J’passe inaperçu sur l’deux roue, j’klaxonne, j’fais l’signe jul au gens
T’as r’connu le J, celui qui était fauché, qui voulait voler à Auchan
Hein
La rue m’a amoché, mais moi j’dis :
Avec la musique de nos jours, si t’es pas con, y’a moyen d’se défaucher
Ouais, la Lune faut décrocher, pour Mama et tous les proches
Et si t’es un fils de ça veux t’dire « Adieu » quand j’te dis « A la prochaine »
Ouais, j’éteins mon téléphone, j’suis pas du genre à monter les fans
Contre toi, contre lui, contre l’autre, moi j’m’en bas les
Et m’dis pas qu’t’es mon frangin, s’tu penses a faire des sous sur moi
Mais suces pas, oh suce-bite, depuis l’début j’te sens suspect
Dans la vie, quand tu fais l’grand, bah on t’rappelles que t’es petit
Et fais gaffe car les p’tits maintenant peuvent faire des trucs de grands
X4 M40i, tourner ça l’rempli, y’a que quand j’vois ma team dehors que j’sens que j’prends de l’ampleur
J’pourrais faire l’méchant j’me sens pas, j’sors d’chez moi j’sens bon
En ghetto ça paye, capuché quand j’mets le sans-plomb
On m’dis le couz t’envoies du lourd t’es fou
Lache pas sur ma mère t’es fort
Quand j’vois sourire ma mere j’suis fier
Ça m’donne la force d’faire des efforts
Miss s’est fait refaire, elle gère ses affaires, on s’demande qu’est-ce qu’elle fait là
Elle sort en boîte pendant qu’Papa pas là, un peu comme Angela
Ah t’es là, j’voulais t’voir poto pourquoi tu m’as laché là?
J’sais pas pourquoi t’es parti mais j’sais pourquoi t’étais là
Souviens-toi on était proches, on avait pas win dans les poches
Quand t’étais pas bien, j’étais pas bien, j’te laissais pas dehors la noche
J’te laissais pas payé la note, j’te faisais fumer sur mon shit
J’te faisais confiance t’étais des nôtres
Maintenant tu dis qu’j’ai changé
Que j’t’ai jamais fait manger
Tu parles de moi aux autres un peu comme si, j’étais un étranger
Moi j’me suis pas mélanger, moi j’me suis pas venger
Ni me j’me… j’pense pas à m’venter que j’ai assumé un tel à manger
Un jour la roue tournera, qui a dit quoi, qui a fait quoi
T’inquiète poto on l’saura, ouais on l’saura
J’m’habille toujours pareil, j’fume toujours pareil
J’fais jamais l’parrain, et quand j’fais du bien moi j’attends pas qu’on m’renvoie l’appareil
Mais t’es fou, tout c’que ça fais pour les sous
Ça pique dans l’essence, c’t’appelle le sang mais c’pas reconnaissant
J’retiens la leçon, on a vite fait le tour tout façon
On a tourné à quatre dans l’Audi A4
L’argent, le buzz, le pouvoir, les femmes, y’a qu’ça qui intéresse
Tu reussis, tu mets ton pote bien mais pour lui tu donnes les restes
Appelles s’tu fais rien, même si en c’moment j’me fais rare
Jusqu’à 2h d’l’aprem je rêve, j’me reveille, cheveux en pétard
Et m’appelle pas le sang si t’as fait des trucs de traitres
Et m’demande plus d’conseils si c’est pour faire le dur de tête
Sous bubu, j’pense à toi t’avais dis j’serais la pour toi
J’niqu’rai des mère si il le faut mais moi j’t’ai plus vu pourtant
Faut qu’j’m’achète une maison, avec un tigre comme Tony M
J’rallume un dernier pétard et j’mendors sur du Boney M
J’ai l’impression qu’tu prends pour j’sais pas qui, tu m’a vu trop gentil
J’dis rien mais vas-y continue en boîte, t’montrer d’vant les gens
Toi avec deux soss’ sans regard on s’comprend pas b’soin d’télépathie
En s’montre pas d’vant les gadjis, on part on fait pas d’bruit, toi tu patines
Et arrête d’faire le lèche cul, au fait tu suces trop j’te l’ai pas dis
On sait même plus qui c’est ta team toi qui dit qu’y’en a pas
T’es trop lunatique
Cet été, j’pars avec la p’tite, loin des hypocrites, faut qu’j’arrête le shit, ça s’rait magnifique
Bronzette, hôtel, j’éteindrais mon tel, j’ferais le sourd
Pas d’nouvelles on m’dis  » fais-le », toi tu taff trop t’es fêlé
Un jour tu vas serrer, j’repondrais : « C’est jamais pire qu’être incarcéré »
Le poto il tise, il perd la boule, il insulte les gens rien à voir
Ouais, l’équipe est au complet, si on s’mélange c’est la foire
On peut toujours donner le doigts, frère, mais prends pas le bras
On m’a dis « gentil c’est pas un métier, j’ai arrêté d’être brave »
C’lui qui veut m’test il est pas né, j’suis deter comme l’Albanais
En buvette dans la zone, j’regarde ni l’feu, ni l’panneau
Tu cherches le J il est pas là, on s’verra au Vel, ou à l’Aréna
Le stud’ c’est ma cellule mon paquet d’pâtes, mes claquettes Arena

PARTAGER

    PUBLICITE

    VIDEO