PAROLES

Ouais, ouais, ouais, ouais, ouais
« J’connaissais tout l’monde et tout l’monde me connaissait
Quand les affranchis arrivaient, Teddy m’jetait leur clés, et il m’laissait garer leur Cadillac »
Laisse-moi gérer les bails gros, laisse moi gérer les bails gros (hein)

Laisse-moi gérer les bails gros, (hein) laisse-moi gérer les bails gros (hein)
Tête de mort dans le bolide allemand, on lâche que des couplets qui mitraillent trop (pah)
Check les sous pour la gue-dro, allez check les sous pour la gue-dro (prr)
Faut ramener un dix balles, si on veut baiser, pas besoin de la guer-dra (pah)
Là c’est bouillant, on sait qui opère, moi, la violence dans tout les rapports
Paye, paye y a pas d’conso’ offerte, nous on est là pour les plans qui rapportent
Ça fait vram, vram, j’suis à l’aise (bah ouais) comme Mamad en compét’ enfoiré
Sans d’la garette-ci j’ai la bouteille, ce soir j’compte même plus les plans qui ont foiré, hein
Tu voulais quoi, du sale ou pas? J’tire et ça sent la peufra tout-par
J’aime les gros billets violets loubard, sale on a dû rentrer beaucoup trop tard
Hein, tu sais qu’on gère lope-sa, boule à zéro, dégradé ou locksé
C’est T.I.M j’arrive en lossa, t’inquiète j’suis venu avec la bonne zeb (ouais, ouais, ouais)

« Tu vas pas le laisser sans tirer comme ça, est-c’que tu vas laisser ce p’tit morveux t’parler comme ça?
C’est pas vrai, j’rêve! On s’demande où est l’monde »
« Voilà, t’as vu où il va l’monde! »

J’aime quand ça redémarre fort, la cité en 4.50
Oui, tu sais bien qu’on a l’mort donc fais croquer si y a 4, 5 blondes
La précision comme Messi, si si, t’as bien reçu l’missile
Easy, j’rafale comme en Sicile, oui, oui regard l’flow ici, si si
Bim, on redémarre t’inquiète pas, nous, il nous faut un paquet d’biff (bah ouais)
Oui, les gyros s’arrêtent pas (non), j’me té-cla une garrete-ci (oh ouais)
La lle-da, lle-da, le plein dans la gove, meu-da, meu-da, pour goûter la chose
Le salsa, du biff sur la tof, tu sais qu’on se défend seulement pour la cause
Bang, bang, on a dealé la monnaie est parti vite comme la police
C’est dingue, dingue j’en ai killé sur le terrain, j’suis attaquant comme Gomis (bah ouais)
J’veux la Ferrari F458, du pilon, d’la moula, à 22 (rrr)
Si y a la peu-stu on va prendre fuite (rrr), pour l’instant, c’est l’micro qui prend feu (rrr)
Brr, virgule, petit pont, illico, (pah) bolide, GPS, on y go (pouh)
Bâtiment, gue-dro, on est trop, perquis’, pas d’bol, là c’est chaud
Hein, quoi d’neuf aucune comparaison, technique j’suis comme à la maison
Bah oui, j’ai floqué [?], comme ça j’avais raison
T.I.M.A.L T.R.O.P caliente

« Les gens m’regardait plus de la même façon, ils savaient qu’j’étais pas tout seul
Le patron savait avec qui j’étais et il faisait l’tour du comptoir pour me servir
Peu importe le monde qui attendait, on s’occupait d’moi d’abord
Vous savez pourquoi? Par respect »…

(Laisse-moi gérer les bails gros, laisse-moi gérer les bails gros)

PARTAGER

    PUBLICITE

    VIDEO