PAROLES

Conduite de criminels, à balle dans ta ruelle
C’est la zone, c’est réel, j’vais faire trembler le Vél’
J’fais des tours, j’écris ma vie, oh
1.3, Marseille, c’est ma ville, oh
On joue pas la mafia
On a les crocs comme à Rio
J’fais le son, j’fais le texte en tchou-tchou
Wesh la Sacem, faut envoyer les sous, sous
Lui fait style il est ailleurs, il écoute tout
Ici, y a que la honda, y a pas de puto

Y a pas de puto, non, y a pas de puto
Y a pas de puto, non, y a pas de puto
Y a pas de puto, non, y a pas de puto
Et on te froisse si tu sors le couteau

Bip, babala, lalala
Bip, babala, lalala
Bip, babala, lalala
Bip, babala, lalala

J’me fais rare dans les magazines mais je fais bouger la ‘sine
Je vais loin quand j’imagine, on m’appelle l’ovni, la machine
Avec les potos, loin des folles, des fois, on boit un peu d’alcool
J’vois pas mon buzz, c’est drôle et les fans, ils s’affolent
Tu veux savoir mon avis ? J’ai plus rien à faire ici
Je suis cramé même la nuit, frérot, j’ai même plus de vie
Mais s’il faut, j’me taille de la, s’il faut, jedonne plus de nouvelle
Quand y a trop de ‘blèmes, j’me roule un 6 pots, y a ce qu’il faut là où il faut

Bip, babala, lalala
Bip, babala, lalala
Bip, babala, lalala
Bip, babala, lalala

Eh merci Konbini hein

PARTAGER

    PUBLICITE