Maes - La Stup feat. Diosang (Paroles) — Maes Lyrics

PAROLES

[Maes:]
4-5 bastos, ouais t’es plus d’ce monde, ouais t’es plus d’ce monde
Au pire des cas, si j’ai plus d’me-ar enlève toutes tes montres
Quand j’fume la nuit j’détaille la H, côtoie des démons
J’suis marocain, j’viens d’la planète du pilon
Fils de pute, tu fais l’fou mais tu fumes des culs
J’m’invente pas d’vie sur mon vécu, j’regarde mal, j’suis plutôt têtu
Ils disent tous qu’ils ont d’la re-pu mais qui la détient ?
Si j’sors le bang, j’hésiterai pas à presser la détente
Raptor est en I, je sais qu’ça met pression
Si j’te dis “oui”, c’est à une seule condition
Qu’il baisse son prix ou j’lui hagar son litron
Maes, les autres sont illusions

[Maes:]
Faut qu’j’arrête la stup avant qu’la stup m’arrête
Mes potes ont vendu des barrettes, ont fini sous les barreaux
Faut qu’j’fasse belek, y’a les keufs qui guettent
Autour de moi cassos et paros

[Diosang:]
Des ienclis, des boloss, des ienclis, des boloss
Quand j’te parle de fumer, j’te parle pas Marlboro
Trouve-moi dans l’ghetto ou trouve-moi chez tre-l’au
Breliké comme jamais, j’suis v’là l’intello

J’me dois d’m’en sortir, mettre bien mother, father
J’t’avoue qu’j’me sens bien quand j’me lève au Fajr
T’es mort dans l’film puis dans ton rôle d’acteur
J’paye pas pour m’garer, fuck ton horodateur
Tends-moi pas la main, j’t’arrache le rotateur
Ils font les mecs pleins, c’est que des gros tchatcheurs
Fais pas l’mec armé, t’es qu’un gros déserteur
Calme tes ardeurs ou j’t’encule ta sœur
J’suis parfumeur, j’suis qu’un dealer
Viens pécho ta kush, j’suis pas là pou jouer, fuck Candy Crush
L’habit n’fait pas l’moine, la bitch est pâle, man
Ton avis je m’en tape, j’prends la vie par l’terma
On fait des euros en masqué comme Zorro
On blanchit l’argent, toi tu t’blanchis la peau

[Maes:]
Faut qu’j’arrête la stup avant qu’la stup m’arrête
Mes potes ont vendu des barrettes, ont fini sous les barreaux
Faut qu’j’fasse belek, y’a les keufs qui guettent
Autour de moi cassos et paros

[Diosang:]
Des ienclis, des boloss, des ienclis, des boloss
Quand j’te parle de fumer, j’te parle pas Marlboro
Trouve-moi dans l’ghetto ou trouve-moi chez tre-l’au
Breliké comme jamais, j’suis v’là l’intello

PARTAGER

    PUBLICITE