Jok'air - Sa Maire Aux Mères (Paroles) — Jok'air Lyrics

PAROLES

Yo, yo, eh, yo, eh

On fume de la verte, du jaune comme Homer
Les keufs nous emmerdent, nique sa mère aux maires
J’ai mon flingue et mon bif sur moi, j’suis ce genre de nègre
Elle veut qu’je lui mette, j’suis son genre de mec, hey

On fume de la verte, du jaune comme Homer
Les keufs nous emmerdent, nique sa mère aux maires
J’ai mon flingue et mon bif sur moi, j’suis ce genre de nègre
Elle veut qu’je lui mette, eh, j’suis son genre de mec

J’ai mon bif et mon flingue sur moi, j’suis ce genre de renoi
J’plane au-dessus des lois comme un agent d’la police nationale
J’travaille en scred, j’marche en scred
Elle saute sur mon zgeg, j’turn un dans sa schneck sur du DJ Snake
Jok’Chirac est dans le building, la présidentielle est dans le parking
Liasse ficelée dans la poche du jogging, tu fais le pimp, tu gères pas Miss Camping
Rentre dans la caisse, pute, ton mec est à sec, j’ai plus de femmes que l’gourou de la secte
24-24, 7/7, j’le fais pour les miens, pour des siècles et des siècles, hey

On fume de la verte, du jaune comme Homer
Les keufs nous emmerdent, nique sa mère aux maires
J’ai mon flingue et mon bif sur moi, j’suis ce genre de nègre
Elle veut qu’je lui mette, j’suis son genre de mec, hey

On fume de la verte, du jaune comme Homer
Les keufs nous emmerdent, nique sa mère aux maires
J’ai mon flingue et mon bif sur moi, j’suis ce genre de nègre
Elle veut qu’je lui mette, eh, j’suis son genre de mec

Y a toujours de quoi pillave, toujours d’quoi bédave
Toujours quelques pillages, pas très loin d’ma liasse
Quand je claque ce cash, je n’regrette rien comme Édith Piaf
J’le fais pour la miaf, ces faux négros s’fiach

Toujours de quoi pillave, toujours de quoi bédave
Toujours quelques pillages, pas très loin d’ma liasse
Quand je claque ce cash, je n’regrette rien comme Édith Piaf
J’le fais pour la miaf, ces faux négros s’fiach (Skrrt)

J’allume un bedo, posé dans l’ghetto
Ça revend la gue-dro, poto tu nous nnais-co
J’ai toujours de quoi bédave, toujours j’fume un pétard
Ma lady, t’es trop sexy, ce soir c’est toi qu’j’ai choisie (Han-han)
Ouais, gros, on fait les choses (Les choses)
Dis-moi si tu veux une dose (Une dose)
Dis-moi si tu veux autre chose (Autre chose)
On a c’qui t’faut, t’inquiète mon ‘soce (Hmm-hmm)
J’ai ma sse-lia dans la sacoche (OK)
Gucci est la sacoche (OK)
Nique sa mère au maire (Nique sa mère au maire)
J’encaisse avec mes potes (Skrrt)

Akhi ouais, la messe est dite, j’embrasse toutes les polémiques (Et puis c’est tout)
Je regrette rien comme Édith, j’vais vous baiser comme Dominique (Nafissatou)
J’suis l’plus fonce-dé de la tess, le plus silencieux de la pièce, le cul sur la chaise
T’as moins d’chances d’voir Jojo en hess qu’attraper le monstre du Loch Ness
Plus y a de hits, plus y a de cuites, les hypocrites suceront ma bite (Nique sa mère au maire)
J’suis dans la street, oui je m’implique, j’suis comme un geek (Nique sa mère au maire)
On met les buts et bien des gens prient pour ma chute
On veut l’argent, sa mère la lutte, le fils de la juge, sa mère la pute

On fume de la verte, du jaune comme Homer
Les keufs nous emmerdent, nique sa mère aux maires
J’ai mon flingue et mon bif sur moi, j’suis ce genre de nègre
Elle veut qu’je lui mette, j’suis son genre de mec, hey

On fume de la verte, du jaune comme Homer
Les keufs nous emmerdent, nique sa mère aux maires
J’ai mon flingue et mon bif sur moi, j’suis ce genre de nègre
Elle veut qu’je lui mette, eh, j’suis son genre de mec (On y va)

Nique sa mère au maire, nigga
Les anciens sont pas fiers, nigga
Des humains sont par terre mais bon, faudrait plus de liasses sur ma paire, nigga
C’est qui c’mignon négro qui rappe comme ça ?
Toujours de la bédave et des lopes-sa
Des négros calés dans l’tieks, teh dans la bouche, faut rafaler dans l’binks
Lâche le ballon, tu sais pas centrer
C’qu’on voulait c’était la chatte à Cassandra
Ceux qui nous payent voudraient s’absenter
J’contrôle la force et j’vais pas sombrer
Elle s’mutilera tant qu’on voit pas son bras
Le doigt en l’air, j’regarde l’assemblée (Skrrt, skrrt-skrrt-skrrt-skrrt)
J’m’en irai avant d’voir le ciel s’assombrir (Tounsi)

J’ai caché tout mon te-shi dans mon pantalon militaire (Pu-pu-pu-pute)
J’envoie une série d’fles-gi et toutes ces putains m’imitèrent
Je garde l’esprit criminel, toutes ces putes sont similaires (Toutes)
Depuis l’époque du minitel, je dois remplir l’frigidaire (Ouais)
Suce ma bite si tu m’aimes, toutes ces chiennes sont inhumaines
Je fume du jaune comme Homer, j’suis posé au bord de mer
Je marche sur la corde raide pendant que les porcs me guettent
Je fourre que des corps de rêve, l’empereur dans la forteresse
Mon sperme, je t’l’accorderai, je défouraille comme le RAID
T’es fragile comme la porcelaine, tu fais que des scores de merde, suce pute

PARTAGER

PUBLICITE

VIDEO