PAROLES

J’aurais tant aimé savoir jouer d’l’ocarina
Ou t’faire doucement sourire comme la Mona Lisa
Pouvoir m’exiler au Costa Rica
Trempe pas ton piment dans n’importe quel pot d’harissa
J’aurais aimé pouvoir te dire « viens on s’tire à Rio »
Fumer de l’herbe pure dans nos cigarillos
J’aurais voulu arriver et partir à l’heure
En cuir alligator, être un aviateur
Pas passer l’aspirateur, j’veux voler en montgolfière
Et pas finir ma vie avec une immonde sorcière
Fiston ferme tes paupières et imagine-moi ailleurs
J’aurais pu être chevelu, rouler avec des Bikers

On court après le papier violets (putain d’papier violet)
On essaye d’changer et de s’améliorer
Chaque jour, on essaye chaque jour
Si j’étais pas né ici, si j’avais pas fumé
Est-c’que j’aurais donné la vie ?
Est-c’que j’aurais assumé ?
Est-c’que j’aurais à suer, pour ce papier violet ?
Est-c’que j’aurais assuré, pour chaque jour m’améliorer ?

Les rimes sont véridiques c’est pas du rap de menteur
J’me lève vers midi, j’ai un taf de glandeur
Viens dans mon monde et monte les marches de l’empereur
Ressens mes battements d’cœur, j’suis en apesanteur
J’veux voler au-dessus du sol, être en lévitation
J’aurais tant aimé faire du poney, d’l’équitation
Si j’pouvais changer ma vie, j’le ferais sans hésitation
Choisir le Paradis comme dernière destination
J’aurais tant aimé être docteur, un grand chirurgien
Je n’ai pas réussi pourtant j’ai tellement mis du mien
J’ai raté mes études, j’marchais avec des beaux-gosses
Qui aujourd’hui n’font plus rien qu’éclater des verrues

On court après le papier violets (putain d’papier violet)
On essaye d’changer et de s’améliorer
Chaque jour, on essaye chaque jour
Si j’étais pas né ici, si j’avais pas fumé
Est-c’que j’aurais donné la vie ?
Est-c’que j’aurais assumé ?
Est-c’que j’aurais à suer, pour ce papier violet ?
Est-c’que j’aurais assuré, pour chaque jour m’améliorer ?

J’aurais tant aimé être plongeur
Explorer les fonds marins ou être l’élu de ton cœur
J’aurais tant aimé être empereur
J’te coupe ta respiration, j’suis un étrangleur
J’aurais tant aimé être footballeur
Au Stade de France faire un tour d’honneur
J’aurais tant aimé acheter une baraque à mes parents
Être un chevalier d’or comme Aldébaran
J’ai jamais voulu avoir la vie qu’je mène
J’veux pas finir vendeur à la petite semelle
J’ai jamais voulu avoir la vie qu’je mène
J’veux pas finir vendeur à la petite semelle

On court après le papier violets (putain d’papier violet)
On essaye d’changer et de s’améliorer
Chaque jour, on essaye chaque jour
Si j’étais pas né ici, si j’avais pas fumé
Est-c’que j’aurais donné la vie ?
Est-c’que j’aurais assumé ?
Est-c’que j’aurais à suer, pour ce papier violet ?
Est-c’que j’aurais assuré, pour chaque jour m’améliorer ?

PARTAGER

    PUBLICITE