Flat line Lyrics - Furax — Paroles de Chansons

PAROLES

[Intro]
J’suis claqué
Mais laisse ça là gros, putain
Laisse-moi la plaque, tu crois qu’on s’calme à l’eau ?
Attends, j’comprends pas la blague, j’entends qu’on prendra pas la bague, façon Karl Malone
Ah, il fait la morale, tout l’temps bourré, l’autre
J’l’entends plus, j’suis à balle dans le virage de Tamburello
J’étais de ceux qui vivent en équipe
Maintenant, j’suis d’ceux qui disent “on est quitte”

[Couplet 1]
J’suis d’ceux qui vivent en équilibre sur la sangle tendu
Un pied devant l’autre, j’avancе le long d’la corde raide
Cеs gens qui s’y balancent de gauche à droite me semblent pendus
C’est donc ça, la seule danse que l’on m’accorderait
Regarder sagement la pendule en place assise
J’suis de ceux qui ont trop attendu, j’en passe la six
Gars, même quand j’arrachais tout, tu doutais d’oim
Et à trop s’imaginer la chance, on a cru la ché-tou du bout des doigts, nous
On a pensé des mots, sans les dire frérot
Qu’est-ce qu’on était beaux, avec le temps tout s’enlaidit
Vous-ai-je parlé de l’état d’la sangle, elle est prête à cher-la
Une fois j’ai regardé en bas, crié “allez, détachez-la”
On rappelle, croit qu’on fait tchi, dans l’canap surgit ta gow
Dis-lui qu’on marche comme Sinatra et Giancana sur Chicago
Ici, pas de long terme, la life est en train de t’enterrer
Vous ne m’identifierez qu’avec les empreintes dentaires

[Refrain]
Je me présente à vous, jugez-moi
Je suis poésies, sons, proses et sujets noirs
Oh j’ai fait d’la route, je ne suis chez moi
Que si bail est sombre, je me pose dessus, j’les noie
Allons marcher sur la flat line
Mon sourire eut tant de vie, je t’en ferai cadeau ici
Nous marcherons sur la flat line
Et quand nous serons dans le vide, je ne serai qu’à domicile

[Couplet 2]
On sautera sur les braises, on montra sur l’Everest
C’est mort si faut qu’on t’rassure, on comptera sur les vrais gars
C’est l’heure, c’est là, elles courent petit, nos larmes
J’dirai au revoir comme Senna dans cette courbe [dit-mau l’âme ?]
Ça nous va comme un gant d’apprendre à pardonner
On a chacun nos mots, faut aussi passer par l’épreuve
Tu m’trouves pas convainquant, papa m’a cartonné
Mais j’vais l’aimer comme un môme, putain si ça c’est pas des preuves
Je viens du fond du seau, pas du plus grands des sommeils
Donc ce soir tu prends le sofa, moi l’plus grand des sommets
Pour ceux qui ont donné à la chaîne, pour ceux qui ont tarder à lâcher
Je suis la dernière Marlboro pour ceux condamnés à la chaise
J’ai été une béquille pour certains, j’laisse un morceau ici
J’suis au sol, et si la flamme s’éteint, c’est qu’la mort m’sollicite
On oubliera, j’me souviens vaguement de ma soirée
On m’identifiera qu’avec un fragment de mâchoire, ouais

[Refrain]
Vous, jugez-moi
Je suis poésies, sons, proses et sujets noirs
Oh j’ai fait d’la route, je ne suis chez moi
Que si bail est sombre
Je me présente à vous, jugez-moi
Je suis poésies, sons, proses et sujets noirs
Oh j’ai fait d’la route, je ne suis chez moi
Que si bail est sombre, je me pose dessus, j’les noie
Allons marcher sur la flat line
Mon sourire eut tant de vie, je t’en ferai cadeau ici
Nous marcherons sur la flat line
Et quand nous serons dans le vide, je ne serais qu’à domicile

Flatline

PARTAGER

PUBLICITE