PAROLES

Amie, nan
La voix dans mon cœur veut qu’tu deviennes habiba
La voix dans ma tête veut qu’tu deviennes ma biatch
Ouvre grand tes oreilles, maintenant c’est moi qui parle
Aujourd’hui c’est dimanche, ne te maquille pas
Mon regard est sincère, ma peine est marginale
Je sais qu’t’aimerais devenir mon inimaginable
Les notes de mon piano, les cordes de ma guitare

Mais mon cœur est indisponible, laisse un message après l’bip
Un peu d’chance et j’te rappelle t’à l’heure
J’vis comme si j’étais invincible, mes prières sont inaudibles
Toutes mes phrases commencent par « wesh ma gueule »

J’voulais pas qu’on saigne, nan j’voulais pas qu’on s’condamne
J’voulais pas qu’on s’aime, nan j’voulais qu’on s’accompagne
J’voulais pas ton cœur, j’voulais juste ton arobase
J’voulais pas ton cœur, j’voulais juste ton arobase
J’voulais pas qu’on saigne, nan j’voulais pas qu’on s’condamne
J’voulais pas qu’on s’aime, nan j’voulais qu’on s’accompagne
J’voulais pas ton cœur, j’voulais juste ton arobase
J’voulais pas ton cœur, j’voulais juste ton arobase

Ça s’finit toujours mal
Ça s’finit toujours mal

Sativa, tout mes rêves partent en fumée comme la sativa
Mon plus gros mensonge c’est quand j’dis que ça ira
Ton sourire ensoleille et devient glacial
La tête en l’air, l’âme dans un vaisseau spatial
M’aimer, c’est apprivoiser un animal
Qui n’a plus de cœur, qui n’a plus de cartilage
J’ai essayé de changer mais je n’y arrive pas

Mais mon cœur est indisponible, laisse un message après l’bip
Un peu d’chance et j’te rappelle t’à l’heure
J’vis comme si j’étais invincible, mes prières sont inaudibles
Toutes mes phrases commencent par « wesh ma gueule »

J’voulais pas conseil, nan j’voulais pas qu’on s’condamne
J’voulais pas qu’on s’aime, nan j’voulais qu’on s’accompagne
J’voulais pas ton cœur, j’voulais juste ton arobase
J’voulais pas ton cœur, j’voulais juste ton arobase
J’voulais pas conseil, nan j’voulais pas qu’on s’condamne
J’voulais pas qu’on s’aime, nan j’voulais qu’on s’accompagne
J’voulais pas ton cœur, j’voulais juste ton arobase
J’voulais pas ton cœur, j’voulais juste ton arobase

Ça s’finit toujours là
Ça s’finit toujours là

PARTAGER

    PUBLICITE